Le Real chute à Grenade
© AFP

Le Real Madrid a de nouveau chuté (1-0) sur le terrain de Grenade et pourrait se retrouver à 18 points du FC Barcelone si le leader l'emporte à Valence et même à sept points de l'Atletico (2e) qui reçoit le Betis Séville dimanche lors de la 22e journée du Championnat d'Espagne.

LE REAL NE REPOND PLUS. Si cela fait longtemps que les Madrilènes ont fait une croix sur le titre de Liga, ils vont même devoir s'employer pour revenir sur leur voisin de l'Atletico, 2e, qui peut à nouveau se porter à 7 points en cas de victoire, dimanche, contre le Betis.

Les hommes de Mourinho ont en effet enregistré samedi à Grenade (1-0) leur 5e défaite de la saison en Liga, et curieusement leur 4e revers en 4 déplacements en Andalousie.

Les Merengue, qui payaient sans doute encore leurs efforts consentis face au FC Barcelone lors du "clasico" de Coupe mercredi (1-1), seront apparus très émoussés face à un Grenade très bien organisé.

En première période notamment, le Real s'est montré dépourvu d'idées, présentant un bilan offensif catastrophique.

Même Cristiano Ronaldo errait comme une âme en peine. Et à la 22e, les choses empiraient encore pour le Portugais puisqu'il marquait contre son camp, sur un bon corner tiré par Nolito, nouveau venu à Grenade en provenance de Benfica.

Il fallait attendre l'heure de jeu pour voir le premier tir cadré des Merengue, signé Ronaldo !

Callejon et Benzema, entrés en jeu à la pause, ne pouvaient rien changer au sort des leurs, le Français manquant notamment l'immanquable quand il avait la balle de l'égalisation au bout du pied (85).

LEVANTE FAIT DU SURPLACE. S'ils sont passés tout près du nul, les "Granotas" de Levante se sont inclinés samedi sur la pelouse de l'Espanyol Barcelone (3-2) et restent scotchés à leur 8e place.

Les locaux au contraire ont clairement repris du poil de la bête et se hissent à la 14e place.

Samedi, Stuani et Sergio Garcia, auteurs chacun d'un but et d'une passe décisive, auront été les principaux artisans de la victoire des "Pericos". Auparavant, les deux équipes s'étaient neutralisées, une réalisation de Ruben répondant à un but d'Iborra contre son camp.

Un but de Martins pour Levante à la 87e avait toutefois donné une dernière pincée de suspense au match.

LE DEPORTIVO NE DECOLLE PAS. Battu (3-1) sur le terrain de Getafe, le Deportivo La Corogne ne parvient pas à abandonner sa place de lanterne rouge.

Les Galiciens ont dû courber l'échine samedi face à un Getafe pourtant réduit à dix dès la 12e minute, également marquée par l'ouverture du score des visiteurs sur penalty.

Mais les locaux sont revenus au score grâce à un penalty avant de l'emporter par deux autres buts signés Alvaro Vazquez et Colunga, face à un Depor lui aussi réduit à dix à partir de la 70e.