Le Barça freine, l'Atlético s'accroche
© AFP

L'Atlético de Madrid, vainqueur dimanche à domicile (1-0) du Betis Séville, a été le grand bénéficiaire de la 22e journée du Championnat d'Espagne, les Madrilènes, 2e, revenant à 9 points d'un FC Barcelone accroché à Valence (1-1).

UN VALEUREUX VALENCE. On pourrait considérer le nul du Barça, dimanche à Valence, comme une occasion manquée: alors que le Real avait une nouvelle fois flanché à Grenade samedi, les Barcelonais tenaient l'opportunité rêvée pour s'adjuger sans doute définitivement la Liga.

Mais dimanche, les Catalans sont aussi tombés sur un Valence d'une intensité peu commune et déployant un pressing très bien coordonné.

Menés au score après une bonne reprise de Banega qui exploitait un ballon mal dégagé par la défense du Barça (33), les Catalans se sont remis en selle par l'intermédiaire de Messi, sur un penalty concédé de manière inutile par Joao Pereira (39).

Mais pour le reste, les locaux ont rendu dimanche une copie impeccable, répliquant parfaitement par leurs contres aux combinaisons tressées par Iniesta et Alba.

Dans une deuxième période très disputée, aussi bien Villa, magnifiquement servi par Alves (76) que Soldado, contré miraculeusement par Valdes (89), auraient pu inscrire le but décisif.

Ce résultat confirme aussi le renouveau de Valence, qui passe 6e au classement en profitant du revers du Rayo Vallecano sur la pelouse du FC Séville (2-1).

L'ATLETICO S'ACCROCHE. Si les 9 points qui séparent encore l'Atlético du leader catalan sont conséquents, on ne pourra pas reprocher aux Madrilènes de ne pas entretenir le suspense.

Contre le Betis, 5e de Liga, les "Colchoneros" ont prouvé qu'ils étaient davantage qu'une simple bonne surprise, en s'imposant pour la 12e fois de la saison au stade Calderon (en 12 matches).

L'Atletico a surtout creusé son avance (7 points) sur le Real Madrid, défait samedi à Grenade (1-0).

Dimanche, les "Colchoneros" n'ont jamais vraiment été débordés par un Betis qui ne s'est montré dangereux qu'à de rares occasions, par Ruben Perez.

Le plus dur pour les locaux aura finalement été de trouver le chemin des filets, la solution venant - non pas de Falcao qui faisait son retour après une absence de deux semaines - mais du Brésilien Diego Costa, auteur d'une tête sur un corner tiré par Koke (62).

MALAGA CALE. Accrochés (1-1) dimanche à domicile par Saragosse, les Andalous ont confirmé leurs difficultés actuelles à l'emporter à domicile, où leur dernier succès remonte au 8 janvier en Coupe du Roi.

Isco, sur penalty (23), a amendé le mauvais début de match des siens, marqué par l'ouverture du score de l'attaquant de Saragosse Postiga (13). Mais Saragosse aura inquiété son adversaire jusqu'au bout. Les hommes de Manuel Pellegrini restent toutefois 4e au classement.