Le Barça pulvérise Getafe
© Getty Images

Le FC Barcelone a écrasé Getafe (6-1) dimanche à domicile, le leader catalan conservant ainsi son avance sur le Real Madrid et accentuant son avantage sur l'Atletico, qui doit encore jouer contre le Rayo Vallecano (21h00), lors de la 23e journée du Championnat d'Espagne.

Le Barça dispose désormais de 12 points d'avance sur l'Atletico et à nouveau de 16 sur le Real, vainqueur du FC Séville (4-1) samedi soir.

Dans un match entièrement contrôlé, Barcelone, qui s'est en plus payé le luxe de laisser Busquets et Pedro au repos, s'est joué d'un Getafe volontaire, mais impuissant face aux Messi, Alexis Sanchez, Villa, Tello, Iniesta et même Piqué, tous buteurs dimanche.

Les Catalans démarraient pied au plancher et faisaient mouche sur leur première action. Alexis Sanchez, profitant d'une passe incroyable en diagonale d'Iniesta, ajustait Codina d'un amorti du gauche plein de sang-froid (1-0, 6) et renouait ainsi avec le but, après un mois sans marquer.

Festival offensif
C'était ensuite au tour de Messi de commencer son récital: le petit Argentin doublait la mise dès la 13e minute sur une remise dans la surface de Thiago, remplaçant dimanche un Xavi Hernandez blessé (2-0). Messi portait ainsi son total de buts en Liga à 35, contre 24 pour Ronaldo.

Dans le festival offensif offert par le Barça, Villa commençait à se montrer après une entame de match discrète. Et en seconde période, sur un bon service d'Alba, "El Guaje" trouvait lui aussi le chemin des filets en glissant le ballon entre les jambes de Codina (3-0, 58).

Tello, entré en jeu à la place d'Alexis Sanchez, participait ensuite au festin des siens (4-0, 79). Getafe, malmené durant tout le match, ne pouvait que sauver l'honneur par Alvaro Vazquez, qui savait exploiter une mauvaise passe en retrait d'Alba à Valdes (4-1, 83).

Mais Iniesta (90) puis Piqué (90+2) profitaient des ultimes instants de la rencontre pour alourdir l'addition, concluant avec classe la démonstration du Barça.

La seule ombre au tableau pour les Blaugrana, dimanche, aura été la blessure d'Adriano, resté au vestiaire à la pause et remplacé par Alves.