Le week-end en bleu, blanc, rouge
© AFP

Comme chaque lundi, FIFA.com met un coup de projecteur sur quelques joueurs français, à travers leurs performances du week-end. Cette semaine, après le passage en revue des performances des Bleus, escales en Italie, au Luxembourg et en Autriche.

Les Bleus
Week-end savoureux : Mathieu Valbuena avait demandé à être repositionné dans l'axe. Elie Baup, son entraîneur à Marseille, l’a entendu et le "Petit" lui a répondu en offrant une prestation de haute facture contre Valenciennes au stade Vélodrome (1:0).

Week-end à oublier : Les Frenchies d’Arsenal ont connu une nouvelle désillusion en Coupe d’Angleterre face à Blackburn, pensionnaire de deuxième division, dans leur jardin de l’Emirates Stadium (0:1). Bacary Sagna a été contraint de regarder du banc de touche les prestations sans inspiration d’Olivier Giroud, Abou Diaby et Laurent Koscielny. Adil Rami est sorti sur blessure après un contact avec le Mexicain de Majorque Giovani Dos Santos. En attendant de connaître la nature exacte de sa blessure, le défenseur du FC Valence a pu se consoler en apprenant la victoire des siens 2:1. La saison de Romain Alessandrini est quant à elle déjà mise entre parenthèses. La révélation de la saison en Ligue 1 a été victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit lors de la défaite de Rennes à Lille (2:0).

Le but
FC Thoune-Servette FC, Geoffrey Tréand (38’
)
Geoffrey Tréand pensait sans doute avoir fait le plus dur en inscrivant le premier but du Servette Football Club, lanterne rouge du championnat suisse. Malheureusement pour lui et ses coéquipiers en mal de points, le FC Thoune est revenu à la marque en fin de match des œuvres de Renato Steffen. Le milieu de terrain français, qui n’a pas encore joué hors des frontières suisses, était à la bonne place pour profiter d’un superbe travail de Xavier Kouassi.

Le saviez-vous ?
Maudits embouteillages : Un statut de titulaire du haut de ses 20 ans à Saint-Etienne, une sélection en équipe de France espoirs et l’intérêt de la Juventus en 2010, la voie semblait tracée pour Yohan Benalouane. Mais tout peut basculer très vite en football. Le défenseur rate la visite médicale proposée par la Vieille Dame à cause d’embouteillages. Le temps de fixer un nouveau rendez-vous et le club italien avait déjà jeté son dévolu sur un autre joueur. Originaire du Gard, Benalouane fait aujourd’hui le bonheur de Parme, après avoir trouvé ses premiers repères italiens à Cesena.

Merci cousin : Nancy ne lui a pas fait confiance, l’Angleterre ne lui a pas réussi, Wilfried Domoraud décide alors de tenter la cartouche autrichienne sur les conseils de son cousin Cyril Domoraud. Le milieu offensif fait son trou dans l’antichambre de l’élite avant de se voir propulsé au sommet du football autrichien du côté du SV Mattersburg où le joueur de 24 ans impose peu à peu son gabarit. Il est aujourd’hui solidement ancré en milieu de tableau et reste sur un match nul 0:0 contre le Strum Graz.

L’herbe plus verte au Luxembourg : Avec ses deux buts, il avait été l’un des artisans de la sensationnelle qualification du F91 Dudelange contre le Red Bull Salzbourg lors du tour préliminaire de la Ligue des champions de l’UEFA en début d’année. Thierry Steinmetz a continué sur sa lancée depuis. Le petit format peut se targuer d’avoir déjà trouvé le chemin des filets à huit reprises en BGL League. Arrivé sur le tard à 28 ans dans le monde professionnel en Ligue 2 avec Metz, Steinmetz a mis très vite le cap sur le Luxembourg à Dudelange chez le champion en titre, entraîné par Patrick Hesse, un autre français.

Entendu…

"En Ligue 1, c’est plus réfléchi et plus tactique. La principale différence est là. Le football s’est modernisé ici en Angleterre. Il y a beaucoup d’entraîneurs et de joueurs européens. Il y a beaucoup plus de présence dans les surfaces et plus de centres ce qui fait qu’on est moins à l’abri en tant que gardien" - Hugo Lloris, gardien de but de Tottenham

Votre opinion !
Quel Français a réalisé la meilleure performance du week-end ?