La CAN 2015 pour le Maroc, la CAN 2017 pour l'Afrique du Sud
© Getty Images

Le Maroc a obtenu l'organisation de la Coupe d'Afrique du Nations en 2015 (CAN-2015), tandis que l'Afrique du Sud accueillera l'édition suivante en 2017, a annoncé samedi la Confédération africaine de football (CAF).

Seuls candidats, les deux pays ont su en quelle année ils allaient recevoir le gratin du football africain, à l'issue d'une réunion du comité exécutif de la CAF à Lubumbashi (sud de la RD Congo).

Pour 2015, le Maroc, qui n'a plus accueilli la compétition phare du continent depuis 1988, a été préféré à l'Afrique du Sud, qui n'a pas profité des retours positifs sur son organisation du Mondial-2010.

"Nous voulions l'édition 2015 pour pouvoir entretenir l'enthousiasme né de l'organisation de la Coupe du monde l'an dernier", a confié le président de la Fédération sud-africaine Kirsten Nematandani.

"C'est un honneur pour le Maroc d'avoir été choisi pour abriter cette compétition", a déclaré le président de la Fédération royale marocaine de football, Ali Fassi Fihri.

En choisissant le Maroc, les responsables de la CAF n'ont pas suivi la règle tacite qui consiste à confier la CAN alternativement à un pays du nord puis du sud de l'Afrique, puisque l'édition 2013 aura lieu en Libye.

 

Années impaires à partir de 2013
Les deux pays n'ont, jusqu'à présent, organisé qu'à une seule reprise le tournoi continental avec des fortunes diverses : si les Bafana-Bafana l'avaient emporté en 1996 sur leur sol, les Lions de l'Atlas n'avaient pu se hisser qu'à la 4e place en 1988 chez eux.

L'Egypte et le Ghana, avec quatre éditions chacun, restent les deux hôtes à avoir accueilli le plus souvent le tournoi.

L'Afrique du Sud et le Maroc présentent l'avantage de disposer d'infrastructures assurant le bon déroulement du tournoi : la première peut s'appuyer sur les enceintes qui ont accueilli le Mondial, tandis que le second possède notamment des stades d'envergure internationale à Casablanca et Rabat.

Ce degré de préparation assure à la CAF d'éviter de revivre le scénario catastrophe de l'édition 2000, finalement confiée au Ghana et au Nigeria après que le Zimbabwa n'a pas réussi à respecter les délais de construction de ses stades.

Avant 2015, les meilleures sélections africaines se retrouveront en Guinée Equatoriale et au Gabon en 2012, avant de se poser en Libye en 2013, année à partir de laquelle la CAN aura lieu les années impaires, afin d'éviter qu'elle ait lieu quelques mois avant la Coupe du monde tous les quatre ans.

En outre, le Rwanda a été choisi samedi comme pays organisateur du Championnat d'Afrique des nations 2016, compétition réservée aux joueurs évoluant sur le continent.