Ils l'ont dit en 2011...
© AFP

FIFA.com passe en revue les meilleures déclarations d'une année 2011 sur le point de se terminer. Jose Mourinho, Pelé et Cristiano Ronaldo font partie du florilège.

Janvier
"Le sentiment de fierté qui a gagné toute l’Afrique du Sud a une valeur bien plus importante que l'argent dépensé pour organiser l'événement. Cela m'a rappelé l'année où Nelson Mandela a été libéré de prison ou celle où nous avons remporté la Coupe du Monde de Rugby. Ce genre de choses n'a pas de prix. Les Sud-Africains de toutes les ethnies ont pu marcher la tête haute et brandir fièrement le drapeau national" - L'archevêque Desmond Tutu, au micro de FIFA.com

"Silvio Berlusconi a dit que Cassano était le joueur italien le plus talentueux. Soit il se trompe, soit il ne connaît pas Balotelli" - Mario Balotelli

Février
"L'Udinese fonctionne très bien avec le 3-5-2 que j'avais à l'époque recommandé à mon entraîneur, mais on me prend tout de même pour un fou. Parfois, il est impossible de discuter avec des entraîneurs qui pensent avoir inventé le football" - Maurizio Zamparini, président de Palerme

"Un entraîneur est comme un mari, toujours le dernier à être au courant" - Claudio Ranieri

Mars
“Félicitations au Real Madrid d’avoir rendu hommage à Abidal. Le football est tellement plus qu’une histoire de rivalité” - Ronaldo sur son compte twitter

"Quand vous avez un Zidane ou un Rivaldo en face de vous, mieux vaut le laisser dominer. Si vous voulez vraiment le défier et que vous voulez éviter le ridicule, vous avez intérêt à demander l'aide d'un coéquipier..."  - Rivaldo, champion du monde 2002 avec le Brésil, au micro de FIFA.com

Avril
"Si j'étais dirigeant, des fois, je me virerais" - Leonardo, entraîneur de l’Inter Milan de l'époque

"Personne n’a accompli ce que Pelé a fait. Être champion du monde à 17 ans, gagner trois coupes du monde et marquer plus de 1 208 buts, il y a juste lui. Jusqu’à maintenant personne d’autre ne l’a fait, donc pour moi, Pelé est le meilleur" - Pelé, à propos de... Pelé

Mai
"Le roi de Rome n'est pas mort. Il existe encore" - Francesco Totti, attaquant de l’AS Rome, après avoir inscrit ses 205ème et 206ème buts en Serie A

"La clé de la rencontre ? C'est la question à un million avant chaque finale ! Il faut être capable de développer son jeu, mais on est toujours tributaire de ce que fait l'équipe en face. Ce ne sera pas possible pendant les 90 minutes, mais c'est ça qui fait la beauté du football : l'incertitude, les surprises, les détails… Ce qui fait que même Lionel Messi peut marquer un but de la tête" - Andoni Zubizarreta, ancien gardien de but du FC Barcelone et de l’équipe nationale d’Espagne, au micro de FIFA.com avant la finale de Ligue des champions 2010/11

Juin
"Je veux tenter ma chance dans le football après ma retraite. Je pourrais que je peux avoir un bon niveau. Je pense que je suis assez bon pour jouer à Manchester United parce que je suis rapide et j’ai quelques qualités.  Je dois un peu travailler mais je suis prêt" - Usain Bolt, sprinter jamaïcain"

"Maradona, je ne lui prendrai pas en voiture même si je le croisais un jour de pluie. Romario ? Il comptabilise aussi les buts qu’il a marqué sur la plage" - Pelé, à propos de deux autres légendes du football

Juillet
"Cela fait 18 ans que je porte ce maillot, donc j’ai dû m’armer de patience. Le football féminin japonais a traversé des moments difficiles, donc c’est un vrai soulagement. Mais j’ai vraiment du mal à y croire !" - Homare Sawa, milieu de terrain du Japon, Ballon d’Or et Soulier d’Or de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2011 au micro de FIFA.com

"Les penalties ? Même moi j’en aurais marqué un" - Luiz Lula Da Silva, ancien Président du Brésil, après l’élimination de son équipe à la Copa América 2011

Août
"Quand vous avez du talent, voire du génie, il n’est pas automatique que vous ayez une grande équipe. Heureusement, sinon le Brésil n’aurait pas gagné cinq coupes du monde, mais 10 ! - Laurent Blanc, sélectionneur de l'équipe de France, au micro de FIFA.com

"Parmi les 1 300 millions de personnes qui peuplent le pays, il doit bien y avoir des footballeurs décents et nous les trouverons"  - José Antonio Camacho, sélectionneur de la RP Chine à l'époque

Septembre
"Si on me siffle, c'est parce que je suis beau, riche et doué. Les gens sont jaloux, je ne vois pas d'autre explication" - Cristiano Ronaldo, attaquant du Real Madrid

"Quand il a un jour de congé, il part en campagne faire sa récolte. Quelqu’un qui ramasse des champignons ne peut pas être un mauvais gars…" - Pep Guardiola, entraîneur du FC Barcelone, à propos de Xavi

Octobre
"Les joueurs se voient comme des icônes, et quand ils me regardent, ils voient aussi une icône du football. Je suis exactement comme eux, donc c'est facile de gérer le vestiaire" - José Mourinho, entraîneur du Real Madrid

"Moi je ne joue pas pour être le meilleur du monde, ça m’est égal que je le sois ou pas. Je joue au football parce que c’est ma passion, parce que je suis dans la meilleure équipe du monde et parce que ça me rend heureux de gagner des titres. Je ne veux rien démontrer à personne. Je joue pour autre chose, pour être heureux" - Andrés Iniesta, milieu de terrain du FC Barcelone

Novembre
"Guardiola a préféré se contenter de Messi sans même daigner me regarder. Je lui ai dit que j'étais une Ferrari et qu'il me conduisait comme une Fiat. A partir de là il ne m'a plus calculé - Zlatan Ibrahimovic, attaquant de l’AC Milan

"En fait, je me fiche d'où je joue. Je suis juste heureux d'être sur le terrain. Je jouerais n'importe où. Quoique, pas arrière droit !" - Wayne Rooney, attaquant de Manchester United

Décembre
"Nous sommes jeunes, nous avons faim de titres et nous ne nous fixons aucune limite. L'avenir appartient au Bayern et à l'Allemagne !" - Mario Gomez, attaquant de l’Allemagne au micro de FIFA.com

"Ma philosophie est que la solution existe avant le problème. Autrement dit, vous pouvez toujours trouver des solutions avant même que les problèmes ne surgissent. C'est ce que nous faisons au jour le jour" - Pep Guardiola, entraîneur du FC Barcelone au micro de FIFA.com