18 février 2007 : Thompson puissance cinq
© Getty Images

Officiellement, la A-League a vu le jour en août 2005. Toutefois, c'est un événement survenu il y a cinq ans jour pour jour qui a fait du championnat australien un sérieux concurrent au cricket, au rugby à XV et à XIII ou encore au football australien.   

Absente de la scène mondiale depuis 32 ans, l'Australie a fêté ses retrouvailles avec le football de très haut niveau à l'occasion de la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™. Versés dans un groupe comprenant le Brésil, la Croatie et le Japon, les Socceroos ont validé leur billet pour les huitièmes de finale, avant de chuter face à l'Italie. La Squadra Azzurra a cependant dû patienter jusqu'aux dernières minutes pour prendre l'avantage, sur un penalty de Francesco Totti. Ces performances inspirées ont largement contribué à asseoir la popularité du beau jeu en Australie.

Dans la foulée, la A-League a signé un contrat de diffusion très lucratif avec la chaîne Fox Sports. Mais la finale de l'édition 2006/07 entre Melbourne Victory et Adelaide United a attiré un public beaucoup plus large que prévu. En l'espace de 80 minutes, les quelque 55 000 billets disponibles ont trouvé preneurs.  

Quintuplé historique
Les passionnés venus assister à la rencontre au Telstra Dome et les téléspectateurs à travers tout le pays ont suivi une rencontre spectaculaire, ponctuée par six buts. Toutefois, les supporters d'Adelaïde n'ont sans doute pas gardé un bon souvenir de l'événement car la finale a été marquée du sceau d'Archie Thompson. Originaire de Nouvelle-Zélande, l'international australien s'était déjà distingué en marquant à 13 reprises lors de la fameuse démonstration (31:0) infligée aux Samoa américaines en 2001.

En l'espace d'une demi-heure, un doublé de Thompson a permis aux joueurs d'Ernie Merrick de prendre un sérieux avantage (2:0). Par la suite, l'exclusion de Ross Aloisi, le capitaine des Reds, a pratiquement scellé l'issue de la partie. Mais le numéro 10 des Blues n'était pas décidé à en rester là. Thompson a encore inscrit trois buts, contribuant ainsi largement au succès des siens (6:0). Il s'agit de la deuxième plus large victoire de l'histoire de la A-League. En outre, aucun autre joueur n'a jamais réussi à marquer plus de quatre buts dans un seul et même match de championnat d'Australie.  

Le 18 février 2007 restera à jamais gravé dans la mémoire des supporters de Melbourne Victory et d'Archie Thompson. Cette date marque également un tournant dans l'histoire de la A-League, qui s'est imposée ce jour-là comme une compétition majeure dans le paysage sportif australien.