Le Myanmar en quête de renaissance
© Getty Images

Le Myanmar fait incontestablement partie des cendrillons de la planète foot. Il n'a jamais disputé la Coupe du Monde de la FIFA™, ne s'est qualifié qu'une seule fois pour la Coupe d'Asie de l'AFC, a récemment enchaîné une peu glorieuse série de 11 matches sans victoire, a dégringolé à la 184ème place du Classement Mondial FIFA/Coca-Cola et ne compte aucun joueur évoluant dans un championnat étranger.

Cet état des lieux contraste nettement avec l'époque dorée du Myanmar, entre le milieu des années 1960 et le milieu des années 1970. Le pays alors appelé Birmanie est la force dominante de l'Asie du Sud-est. Victorieux des Jeux Asiatiques en 1966 et 1970, les Birmans réussissent la prouesse de conquérir les Jeux du Sud-est asiatique cinq fois consécutives à compter de 1965.
Après s'être aisément qualifiés pour la Coupe d'Asie de l'AFC 1968 en battant l'Inde, le Cambodge et le Pakistan sans concéder le moindre but, les Anges Blancs font sensation en Iran. Grâce à un superbe but de Pu Ba, ils battent Israël, avant que le même Pu Ba et Yeni Yat ne leur offrent un succès 2:0 face à Hong Kong. Ils s'inclineront finalement 3:1 face au pays hôte à Téhéran, devant se contenter de la deuxième marche du podium.

À la tête de la sélection au cours de cette période faste, Sein Hlaing s'est vu remettre l'Ordre du Mérite de la FIFA en 2004 en reconnaissance de ces résultats exceptionnels. L'ancien ailier est rejoint en 1972 par Bert Trautmann, légendaire gardien qui avait contribué à la victoire de Manchester City lors de la finale de la FA Cup 1956 malgré une fracture d'un os du cou. Riche de l'apport de l'Allemand, la sélection birmane se qualifie pour le Tournoi Olympique de Football de Munich 1972, où elle concède deux honorables défaites 1:0 face à l'Union Soviétique et au Mexique, avant de terminer son parcours en beauté par une victoire 2:0 face au Soudan. Ce jour-là, Soe Than et Aung Moe Thin signent les buts birmans, tandis que le portier Aung Tin et le patron de la défense Win Nyunt Myo se distinguent par leurs prestations sécurisantes sur la pelouse allemande.

Le départ de Trautmann en 1974 enclenche le début d'un déclin progressif. En raison de problèmes politiques, le pays ne va que rarement participer aux qualifications pour les compétitions majeures et chaque tentative se soldera par un échec. En février 2010, la défaite 3:0 face au Tadjikistan ouvre une terrible série de 11 matches sans victoire notamment marquée par une fessée 7:1 face au Vietnam ce mois d'août. Cette spirale négative a entraîné le Myanmar vers sa pire place au Classement Mondial FIFA/Coca-Cola : 184ème.

Après la pluie, le beau temps
En octobre 2012, sous les ordres de Park Sung-Hwa, auteur de 28 buts en 92 sélections pour la République de Corée, le Myanmar a redonné du baume au cœur de ses supporters. Quand la sélection s'engage dans le tournoi de qualification à cinq équipes pour la Coupe de l'AFF, personne ne la voit décrocher l'un des deux billets pour la phase finale. Pourtant, une superbe volée du jeune ailier Yan Aung Win leur offre une victoire face à Brunei, avant qu'un doublé opportuniste du joeur de poche Kyi Lin n'assure un succès 2:1 contre le Timor Oriental. Les Anges Blancs se sont ensuite assuré leur présence à la Coupe de l'AFF de novembre en disposant du Cambodge 3:0. Pour terminer, leur nul vierge avec le Laos leur a offert la première place de la poule.

L'équipe nationale du Myanmar n'est pas la seule à mieux se porter. Fondée en 1947, la fédération (MFF) a créé la Myanmar National League en 2009. Celle-ci a remplacé la Myanmar Premier League, qui concernait uniquement des clubs de Yangon, et implique désormais des formations de tout le pays, pour le plus grand plaisir d'un peuple passionné de ballon rond. Le succès de cette compétition a été tel qu'elle est passée de huit à 14 clubs. Et ce n'est pas tout puisque l'introduction d'une deuxième division et d'un système de promotion-relégation est envisagée pour la saison 2014.

Dans deux ans, les amateurs de foot du Myanmar suivront la Coupe du Monde de la FIFA™ en spectateurs neutres. La sélection n'a fait ses débuts dans les qualifications mondialistes que lors de la campagne pour Afrique du Sud 2010. À son deuxième essai, elle a battu la Mongolie sur deux manches et atteint le deuxième tour des qualifications de la zone Asie pour Brésil 2014. Malgré la défaite contre Oman à ce stade, il y a bon espoir que le Myanmar devienne vite un sérieux prétendant à la qualification pour l'épreuve suprême. Grâce aux efforts sans relâche de la MFF et au soutien imminent de la FIFA, il ne fait aucun doute que cet espoir ne cessera de grandir.