Les Bleus confirment, Ibrahimovic puissance quatre
© Getty Images

En allant battre le vice-champion d'Europe à domicile (2:1) un mois après avoir tenu en échec le champion du monde espagnol (1:1), la France a confirmé ce mercredi 14 novembre qu'elle était sur la voie du renouveau. 

Mais le grand exploit de cette soirée comportant plus d'une trentaine de matches amicaux est à mettre au crédit du phénomène suédois Zlatan Ibrahimovic, qui a réussi un quadruplé face à l'Angleterre (4:2). Dans le même temps, l'Argentine de Lionel Messi quittait l'Arabie Saoudite avec un petit nul (0:0).

FIFA.com revoit en détail ce dernier grand brassage de l'année 2012.

L'affiche
Italie 1:2 France
Buts: Stephan El Shaarawy (35') pour l'Italie ; Mathieu Valbuena (37'), Bafétimbi Gomis (72') pour la France

La France a confirmé avec la manière sa bonne sortie en Espagne (1:1) en allant s'imposer à Parme face à Italie qui n'a pas réussi à battre les Bleus à domicile depuis 50 ans. Pourtant, tout avait bien commencé pour la Nazionale avec une superbe action entamée sur un dégagement d’Andrea Barzagli, parfaitement dévié par Mario Balotelli dans la course de Riccardo Montolivo qui fixait la défense avant de servir El Shaarawy. Le Milanais n'avait plus qu'à battre Hugo Lloris du droit pour inscrire son premier but. 

Mais deux minutes plus tard, le Marseillais Mathieu Valbuena, excentré sur la gauche, repiquait dans l'axe en se débarrassant de deux défenseurs avant de placer une frappe dans la lucarne opposée. Le match était enlevé, agréable à suivre et pouvait basculer à tout moment. Il s'est finalement joué sur un débordement de Jérémy Menez dont le centre était repris par Patrice Evra. Mais, la frappe qui ne paraissait non cadrée était finalement poussée au fond par Bafétimbi Gomis. Dans le dernier quart d'heure, l'Italie poussait très fort mais s'exposait aux contres des Bleus.

Les autres rencontres
Après les buts de Danny Welbeck et Steven Caulker, qui fêtait sa première sélection, l'Angleterre "newlook" pensait avoir fait le plus difficile. Mais c'était sans compter sur Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un quadruplé, qui a fait basculer le cours d'un match riche en enseignements pour Roy Hodgson qui, malgré la défaite (4:2), ne trouvera pas toujours un extra-terrestre sur sa route. Les Pays-Bas et l'Allemagne se sont séparés sur un nul vierge s'expliquant en grande partie par le manque d'automatismes en raison de multiples absences des deux côtés. 

Scénarii similaires pour la Suisse et la Bosnie-Herzègovine qui sont allées s'imposer respectivement en Tunisie (2:1) et en Algérie (1:0) sur des buts inscrits dans les arrêts de jeu par Xherdan Shaqiri et Muamer Svraka. La Slovénie, pour sa part, malgré un doublé de Nejc Pecnik, a concédé une nouvelle défaite, cette fois en ARY Macédoine (3:2). L'Ukraine a causé une surprise en ramenant une victoire de Bulgarie (1:0), équipe pourtant très en vue dans les qualifications pour la prochaine Coupe du Monde de la FIFA. Par ailleurs, le choc Turquie-Danemark s'est soldé par un nul (1:1) entre les buteurs Mevlüt Erding et Nicklas Bendtner, alors que la Belgique s'est inclinée en Roumanie sur un penalty de Gabriel Torje (2:1). 

Après son match nul face aux Bleus le mois dernier, l'Espagne s'est rassurée en dominant le Panama (5:1). Pedro par deux fois, David Villa, Sergio Ramos et le nouveau venu Markel Susaeta ont marqué les cinq buts de la Roja. Enfin, la République tchèque, avec deux buts de David Lafata, a pris le dessus sur son voisin slovaque (3:0) dans une rencontre marquée par 11 changements, alors que le Portugal privé de Cristiano Ronaldo a dû se contenter d'un nul au Gabon (2:2).

A Ryad, on attendait une démonstration de Lionel Messi face à l'Arabie Saoudite, mais on a eu droit à de superbes interventions de Sergio Romero, le gardien argentin. Les hommes de Frank Rijkaard, le premier entraîneur de Messi à Barcelone, se sont en effet créé de nombreuses occasions face à une équipe évoluant au petit trot et qui a uniquement réagi dans le dernier quart d'heure. Mais la formation saoudienne très volontaire méritait largement le nul, un des résultats les plus prestigieux de son histoire. 

Les autres formations sud-américaines ont connu des fortunes diverses. Si l'Uruguay s'est redonné des couleurs en Pologne (3:1), notamment grâce à Edinson Cavani, le Chili en revanche a concédé une défaite à Saint-Gall, en Suisse, face à la Serbie (1:3) sur des buts de Lazar Markovic, Filip Djordjevic et Filip Djuricic. De son côté, le Brésil a dominé, mais n'a pu faire mieux que match nul contre la Colombie (1:1). Après l’ouverture du score de James Rodriguez, Neymar a égalisé. Le prodige de Santos a eu le but de la victoire dans ses pieds en fin de match, mais le cadre s’est dérobé sur son penalty.

Le joueur 
Zlatan Ibrahimovic avait à coeur de briller devant le public de Solna. Il a tenu parole au-delà de ses espoirs les plus fous. Sans faire injure à ses partenaires on peut dire que le grand Suédois a battu l'Angleterre à lui tout seul. Quand il sent que toute l'équipe joue pour lui, Ibrahimovic est en général rayonnant, laissant parler sa technique au service d'un énorme potentiel physique, et osant les gestes les plus fous. Son quatrième but, sur un ciseau retourné excentré de 25 mètres sera sans doute l'un des buts de l'année.

Le but
Russie 2:2 Etats-Unis (Michael Bradley 76')
Un long renversement de jeu de la droite vers la gauche est repris de la tête par Juan Agudelo, qui remet plein axe à l'entrée de la surface de réparation. Michael Bradley reprend de volée du droit et le ballon va se loger dans le coin gauche du but sans que le gardien ne puisse intervenir.

La stat  
10 - 10 matches pour 7 victoires, 2 nuls et une défaite, c'est le bilan de l'Argentine en 2012. Paradoxalement si Lionel Messi et ses coéquipiers ont battu des anciens champions du monde comme l'Allemagne (3:1), le Brésil (4:3) ou encore l'Uruguay (3:0), ils ont concédé leurs deux matches nuls contre a priori les nations les moins fortes, le Pérou (1:1) et l'Arabie Saoudite (0:0).

Votre opinion !
La France est-elle revenue au niveau des meilleures nations mondiales ?