Lloris encore héroïque contre l'Italie
© Getty Images

Le gardien de l'équipe de France Hugo Lloris, comme en Espagne il y a un mois, a encore livré un match héroïque mercredi contre l'Italie en amical (2-1), multipliant en 2e période les parades désespérées et étant même sauvé à deux reprises par ses montants.

Lloris: En grande difficulté à Tottenham, le portier et capitaine français a prouvé qu'il était indiscutable en équipe de France en réalisant de nombreuses parades bienvenues en 2e période. Deux fois sauvé par son poteau, il ne peut en revanche pas grand chose sur le but d'El Shaarawy.

Debuchy: Il avait un client à se coltiner en la personne d'El Sharaawy. Pas toujours à son aise, il a tout de même accompli son boulot défensif avant d'être remplacé par Réveillère à la pause.

Koscielny: Il n'a pas dégagé une grande sérénité dans ses interventions mais s'est remis petit à petit dans le sens de la marche au fil des minutes.

Sakho: Souvent préposé au marquage de Balotelli et en difficulté en début de rencontre, il a fini par prendre la mesure de Super Mario même s'il a dû pour cela livrer un duel très physique.

Evra: Match solide pour le Mancunien, impliqué sur le but de la victoire de Gomis.

Capoue: Il a très bien tenu le milieu en compagnie de Matuidi. Sûr techniquement et intraîtable dans les duels, il a sorti un gros match après ses dernières prestations plutôt miévres en bleu.

Matuidi: Dans la lignée de ses derniers matches, le Parisien a livré une 1re période de haut niveau, réussissant aussi bien à boucher les trous devant sa défense qu'à se projeter vers le camp adverse. C'est d'ailleurs même le premier Bleu à être entré dans la surface italienne (19). Ensuite, il a souffert face à la furia italienne en 2e période.

Sissoko: Milieu offensif droit, le Toulousain n'évoluait pas à son poste naturel et cela s'est vu. Notamment en début de match avec plusieurs ballons rendus bêtement à l'adversaire. Remplacé à la 90e période par le défenseur Trémoulinas pour protéger la victoire.

Valbuena: En jambes et en position axiale, le Marseillais a posé des problèmes à ses adversaires par ses appuis vifs et sa facilité à se retourner. Brillantissime sur son but splendide d'une frappe enroulée dans un angle fermé après avoir éliminé deux défenseurs dans un petit périmètre. Quel dommage qu'il n'ait finalement pas eu le ballon plus souvent. Remplacé par Gourcuff (73), de retour en Bleu pour la 1re fois depuis mai.

Ribéry: Moins à l'aise que lors de ses sorties précédentes, il a eu du mal à se défaire du marquage de Maggio. Mais l'égalisation résulte d'un de ses dribbles repoussé sur Valbuena. Remplacé à la 59e minute par Ménez, précieux par sa vitesse en contre-attaque et auteur d'un raid vain à la 85e minute à cause de la main ferme de Sirigu.

Giroud: Titulaire en l'absence de Benzema, le Gunner a bougé pour exister mais, pris par la tenaille Barzagli-Chiellini, il n'a pu toucher que peu de ballons et a eu du mal à se retourner. Lancé face au but, il a réalisé une belle série de dribbles à la 25e minute avant de se faire reprendre à 25 mètres. Devancé de peu par Chiellini alors qu'il allait placer sa tête (52). Remplacé aussi à la 59e minute par Gomis qui a inscrit le second but du bout du pied au second poteau sur l'un de ses premiers ballons (68).