L'Ajax se console avec l'UEFA Europa League
© AFP

L'Ajax Amsterdam, défaite mardi (4-1) sur le terrain d'un Real Madrid déjà qualifié pour les 8e de finale de la Ligue des Champions, a toutefois réussi à décrocher son billet pour l'Europa League, lors la 6e et dernière journée de la phase de poules.

Les Néerlandais ont profité de la défaite des Anglais de Manchester City à Dortmund (0-1), leader invaincu du groupe D, pour conserver sa troisième place et poursuivre leur parcours européen en 16e de finale de l'Europa League.

Faisant quelque peu oublier une première période insipide par un comportement nettement plus agressif par la suite, l'Ajax s'est toutefois inclinée assez nettement face à un Real Madrid qui avait pourtant aligné l'équipe B. Les hommes de Mourinho s'en sont notamment donné à coeur joie dans le premier acte, ne tardant pas à ouvrir le score sur une action tissée par Ronaldo et Benzema, les deux fers de lance de l'attaque madrilène.

Benzema, bien en jambes, contrôlait en position excentrée un long ballon de Modric et servait sur un plateau Ronaldo alors que le gardien néerlandais Vermeer était sorti à l'emporte-pièce. L'ailier portugais n'avait ainsi plus qu'à marquer en force entre deux défenseurs (13).

Blessure de Coentrao
Modric, décidément en verve, allait à nouveau être au départ de l'action sur le second but des Blancs. Cette fois-ci, le milieu croate lançait parfaitement Callejon qui contrôlait en plein course et déposait le ballon au pied du poteau gauche de Vermeer (29). Kaka, porté disparu ces derniers temps, renouait ensuite avec le but sur une splendide frappe du gauche en pleine lucarne (49).

Les Néerlandais montraient ensuite un peu plus les griffes en seconde période, quand Adan manquait sa sortie sur un centre venu de la gauche et que Boerrigter sauvait l'honneur en marquant dans le but vide (60). Mais Hoesen, en tirant au-dessus, manquait à la 67e l'occasion de remettre les siens dans la partie. Et finalement, Callejon s'offrait même un doublé en reprenant victorieusement de la tête un centre de Morata, entré pour remplacer Benzema (88).

Dans ce match de réglage, la seule mauvaise nouvelle pour le Real sera venue de la sortie de Coentrao dès la 23e. Le Portugais, revenu récemment de blessure, n'a ainsi pas tardé à rechuter.