Benfica accroche le Barça en vain
© EFE

Benfica a réussi à accrocher un FC Barcelone (0-0) déjà qualifié pour les 8es de finale et alignant une équipe B, mercredi lors de la 6e et dernière journée de la phase de poules de la Ligue des champions, mais est éliminé, le Celtic s'étant imposé contre le Spartak Moscou (2-1).

Le match a été marqué par la sortie sur blessure du Barcelonais Messi à la 85e, l'Argentin étant visiblement touché au genou gauche après un choc avec le gardien visiteur Artur. L'attaquant, qui était entré à l'heure de jeu avec pour but de dépasser le record de 85 buts marqués en une année par Gerd Müller, aura donc vu son match prendre un tout autre tour avec cette blessure qui l'a obligé à sortir sur une civière.

Les Lisboètes, dominateurs en première période, pourront se mordre les doigts d'avoir tant manqué de réalisme face aux buts barcelonais. En première période, les Portugais avaient en effet mis en difficulté un Barça gêné par le pressing élevé de leurs rivaux. Mais les visiteurs ne savaient ensuite pas mettre à profit leur domination, se heurtant par ailleurs à un très bon Pinto, titularisé à la place de Valdes.

Occasions manquées
Par trois fois, les Lisboètes manquaient ainsi l'immanquable. D'abord, Rodrigo, seul face à Pinto, ne cadrait pas sa frappe du gauche (12). Le gardien barcelonais sortait ensuite deux arrêts de grande classe face à Lima (32) puis face à John (35). A ces alertes, les Barcelonais ne répondaient que par un ou deux coups d'éclat, comme cette frappe de Villa sauvée in extremis sur sa ligne par le défenseur Garay (24).

Au retour des vestiaires, les Blaugrana reprenaient l'initiative, mais s'embrouillaient au moment de conclure, à l'image de Villa qui manquait totalement sa balle piquée (57).

A l'heure de jeu, l'entrée de Messi faisait se lever un murmure de plaisir dans tout le Camp-Nou, avant que ce dernier ne se transforme en frisson à la 85e minute. La soirée, qui devait être celle de la chute du record de Müller, terminait en queue de poisson.