Marseille avance dans la douleur
© AFP

Marseille n'a pas montré grand chose pour battre Guingamp (2-1), après prolongation, dimanche au stade Vélodrome en 32e de finale de Coupe de France après un match terne et très pauvre en occasions.

Un premier but d'André-Pierre Gignac, à la 23e minute, semblait suffisant à l'OM pour se qualifier pour les 16e de finale d'une épreuve que les Olympiens ont remportée à dix reprises (record national) mais dont la dernière victoire remonte à 1989.

Mais l'égalisation à la 83e minute de Guingamp par Mandanne envoyait les deux équipes en prolongation. Et c'est encore Gignac qui sauvait les siens, d'une reprise de volée détournée dans son but par l'infortuné Guingampais Kerbrat (2-1, 107).

A la 3e place de la Ligue 1, avec le même nombre de points que le leader, le Paris SG, Marseille, privé de plusieurs joueurs suspendus (Fanni, Nkoulou, Jordan Ayew) ou en partance pour la Coupe d'Afrique des nations (André Ayew, Kaboré) a donc bien entamé l'année 2013 avant de se déplacer dimanche à Sochaux pour la 20e journée, mais s'est fait quelques frayeurs.

Gignac soulage
Sous les yeux de l'entraîneur des Queens Park Rangers, Harry Redknapp, venu superviser Loïc Rémy, les Marseillais ont pourtant longtemps maîtrisé Guingamp, 5e de Ligue 2 à un point du podium.

Dès la 13e minute, Gignac s'infiltrait mais trouvait face à lui le solide gardien Vincent Planté. Les Bretons répliquaient par un centre dangereux mais sur lequel Fauré était trop court. Puis, sur une mauvaise relance des joueurs de l'ancien Marseillais Jocelyn Gourvennec, Raspentino contrait et Gignac marquait en deux temps. L'OM semblait donc se diriger vers une qualification tranquille mais sans gloire, Mandanne en avait décidé autrement.

Dans le temps additionnel, Charrier était même à deux doigts d'inscrire le 2e but breton de la tête mais Mandanda détournait miraculeusement d'une claquette. Obligé de hausser le ton, l'OM prenait l'initiative et Gignac plaçait une tête au-dessus (96). Avant que le meilleur buteur marseillais ne soulage tout un stade.