La Zambie entre en scène, le Nigeria attendu
© AFP

La Zambie d'Hervé Renard, tenante de la Coupe d'Afrique des nations, entre en scène lundi contre l'Ethiopie à Nelspruit, tout comme le Burkina Faso et sa légion française, opposés d'entrée à un gros morceau, le Nigeria.

Zambie-Ethiopie: Un statut à défendre
Les Chipolopolos sont-ils capables de rééditer leur exploit de 2012? Un premier élément de réponse sera fourni dès lundi même si l'Ethiopie, qui retrouve la CAN pour la première fois depuis 1982, ne devrait pas constituer un obstacle insurmontable pour les Zambiens. En 2012, le souvenir du crash aérien de 1993 ayant décimé l'équipe nationale à Libreville avait constitué une énorme source de motivation pour la sélection d'Afrique australe, qui avait balayé les trois grands favoris sur son passage (Sénégal, Ghana et la Côte d'Ivoire en finale). 

Reste à savoir si l'effet de surprise fonctionnera toujours 12 mois plus tard. Hervé Renard, starifié au Gabon avec son look de play-boy et sa chemise blanche devenue légendaire, peut compter sur un effectif globalement stable, l'attaquant d'Utrecht Jacob Mulenga venant renforcer un secteur offensif toujours emmené par Christopher Katongo (élu meilleur joueur de la CAN-2012), Kalaba et Mayuka. 

L'objectif de ce premier rendez-vous est simple pour la Zambie: chasser les doutes nés d'une campagne de préparation chaotique avec aucun but marqué lors des quatre dernières rencontres. "Le premier match sera très important, c'est crucial de démarrer le tournoi par une victoire comme nous l'avions fait l'année dernière", a expliqué le technicien français.

Nigeria-Burkina Faso: Le retour des Super Eagles
Absents en 2012, les Super Eagles effectuent leur grand retour sur la scène continentale. En dehors de Mikel (Chelsea), le Nigeria ne possède plus de représentants dans les grandes écuries européennes mais peut s'appuyer sur des éléments d'expérience dont le défenseur et capitaine Joseph Yobo qui fêtera sa 6e CAN. Sacrés à deux reprises, les Nigérians ont les moyens de se hisser de nouveau au sommet du continent mais personne au sein de l'équipe ne voit pour l'instant plus loin que le 1er tour. 

"On ne pense qu'à la qualification en quart de finale", a ainsi expliqué Yobo. Pour le Burkina Faso, il s'agira avant tout d'effacer le zéro pointé de l'année dernière (3 défaites). Les Etalons ont encore une fois battu le rappel de joueurs chevronnés de L1 (Pitroipa, A. Traoré, Koné, Kaboré). Le Lorientais Traoré, qui se remet tout juste d'une blessure à une cheville, manquera toutefois le premier match.