Halilhodzic : "C'est la faute de Vahid"
© Getty Images

Le sélectionneur de l'Algérie Vahid Halilhodzic a assumé la responsabilité de la défaite face à la Tunisie mardi (1-0) dans la CAN-2013 tout en disant qu'il n'avait "aucun regret" sur ses choix tactiques, jeudi en conférence de presse.

"On a 15 tirs, eux 4, on a plus couru, on a 10% de possession de plus, on avait toutes les statistiques de notre côté mais on a perdu, c'est la réalité du résultat qui nous fait vraiment mal, a-t-il dit. Je suis le premier responsable, c'est la faute de Vahid, laissez les joueurs tranquilles".

"Je n'ai aucun regret sur mes choix, l'organisation mise en place a dominé largement, a-t-il assuré. Je ne peux jamais être satisfait quand on perd, et certains joueurs auraient pu donner plus".

"Mais il y a eu un peu de naïveté: une équipe avec plus d'expérience n'aurait jamais pris ce but (à la 91e minute, ndlr), a-t-il ajouté. Pour grandir, il y a différentes phases, aucune grande équipe n'a une progression linéaire, il y a parfois des petites ou des grandes défaites".

"Peut-être qu'il y aura des changements (contre le Togo, ndlr) pour prendre quelques risques, a-t-il poursuivi. Même si dans les vingt dernières minutes, j'ai pris des risques avec quatre attaquants".

"La qualification a créé de l'euphorie, partout en disait qu'on allait gagner la CAN, a-t-il aussi avancé. Moi, j'ai dit qu'on pouvait aller très loin et aussi être éliminé au premier tour. Cette ambition de gagner la CAN n'est pas infondée mais un peu artificielle, ça a créé une ambiance qui a engendré de la pression... Je connais la CAN, ça ne m'étonne pas".

Optimisme pour Feghouli et Boudebouz
Le sélectionneur de l'Algérie s'est dit également optimiste sur les chances des milieux Sofiane Feghouli (hanche) et Ryad Boudebouz (cuisse) de pouvoir participer au match contre le Togo, samedi à Rustenburg.

Feghouli, touché à la hanche gauche, ne s'est pas entraîné mercredi, tandis que Boudebouz (qui n'est pas apparu en match) a quitté la séance d'entraînement de mercredi avec un bandage à la cuisse droite.

"Feghouli a pris un gros coup dans un duel, l'adversaire lui a fait un tacle qui voulait le couper au moins en deux", a lancé le technicien franco-bosnien. "Je l'avais prévenu qu'il y aurait deux ou trois tacles au départ pour le déstabiliser, et qu'il ne fallait pas avoir peur".

"Il avait mal, d'ailleurs en deuxième mi-temps il était trop timide, après une première mi-temps très encourageante, avec beaucoup de mouvements dans l'intervalle", a-t-il ajouté. "Il avait mal mais il voulait continuer à jouer, et moi je n'étais pas au courant qu'il avait aussi mal. Sa situation évolue bien, j'espère qu'il sera prêt pour le match".

"Boudebouz a raté un tir à l'entraînement, et a ressenti une contraction derrière la cuisse, mais normalement ça devrait aller", a avancé Vahid Halilhodzic.

"Ce (jeudi) matin, j'ai eu un rapport assez rassurant sur tous les gars", a-t-il conclu au sujet de l'état de forme physique des Fennecs.

L'Algérie, défaite par la Tunisie mardi (1-0), affronte samedi le Togo, qui s'est également incliné en fin de partie lors de son premier match (2-1 face à la Côte d'Ivoire).