Put met la pression sur la Zambie
© Getty Images

Le sélectionneur du Burkina Faso Paul Put a estimé lundi que son prochain adversaire, la Zambie, avait "plus de pression" en tant que champion d'Afrique en titre lors de leur confrontation dans le groupe C de la CAN-2013, mardi à Nelspruit.

Le Burkina (4 points) n'a besoin que d'un point pour se qualifier pour les quarts de finale. La Zambie (2 points) doit soit l'emporter; soit faire un nul à condition que le Nigeria (2 points) fasse aussi un nul en marquant moins de buts qu'elle (contre l'Ethiopie); soit en cas de nul identique à celui du Nigeria, le devancer au critère du fair-play.

"On a besoin d'un point, on va voir comment on va gérer, ce sera en fonction du coeur et de la bonne volonté qu'on démontrera", a dit Paul Put. "La Zambie a remporté la coupe l'année dernière, donc il y aura plus de pression sur la Zambie que sur nous".

"On a battu l'Ethiopie, et ça faisait longtemps que le Burkina n'avait pas gagné un match à la CAN (depuis 1998 et une série de 18 matches, ndlr), a souligné le technicien belge. Notre premier objectif était de faire mieux que lors des précédentes CAN, et nous avons déjà fait mieux, mais notre manière de jouer a beaucoup aussi fait ses preuves. On est proche de la qualification, l'esprit est libre, et j'ai confiance dans le fait que mes joueurs feront de leur mieux".

"Contre l'Ethiopie, c'était une victoire méritée, et même quand on a joué à 10 contre 11 on a montré un très bon niveau", a déclaré Paul Put. "Contre la Zambie ce sera un match très difficile, mais mes joueurs en sont conscients, c'est eux qui peuvent écrire l'histoire de leur pays, donc je n'ai pas besoin de les motiver. Mais on n'est pas encore qualifiés, il reste encore du travail à faire".

Le capitaine des Etalons Moumouni Dagano a dit pour sa part: "On va donner notre maximum pour ne pas rater le match, mais on n'a pas la pression, c'est eux. Un point nous arrange, et si on peut gagner on essaiera de le faire".