Zambie et Nigeria, gare aux surprises
© AFP

Cette CAN-2013 aime déboulonner les statuts, or la Zambie tenante du titre et le Nigeria (record de podiums) peuvent encore passer à la trappe et doivent l'emporter mardi (17h00 GMT) pour s'assurer la qualification, alors que l'étonnant Burkina Faso n'a besoin que d'un nul.

Le Burkina domine le groupe (4 points) et l'Ethiopie le clôture (1 point). Entre les deux, Zambie et Nigeria sont à égalité parfaite (2 points). Si les deux matches de mardi devaient se terminer sur le même nul, s'appliquerait alors le critère du fair-play pour les départager.

Burkina Faso-Zambie : champion dos au mur
Les Chipolopolos ont leur destin en mains, puisqu'une victoire les enverrait en quart pour la troisième fois de suite. Mais ils n'ont pour l'heure guère convaincu, entre un nul face à des Ethiopiens réduits à dix pendant une heure (1-1) et le même score de parité arraché sur un penalty litigieux contre le Nigeria.

"Sur le terrain, tout va bien, tout va selon le plan du coach, c'est juste que le résultat ne vient pas, et il faut qu'on gagne notre dernier match", relativise le capitaine, Christopher Katongo. Un manque de réalisme pointé par son sélectionneur Hervé Renard: "Notre problème est qu'on n'arrive pas à être efficace pour tuer le match au bon moment, comme on l'avait fait à la CAN-2012 contre le Sénégal et le Ghana en demi-finale".

Un problème offensif qui date: depuis la finale remportée aux tirs au but face à la Côte d'Ivoire et avant le tournoi 2013, les Zambiens n'ont marqué que quatre buts en neuf matches (matches de compétition et amicaux confondus), et Mayuka, révélation de la dernière CAN, tarde à prendre ses marques en Afrique du Sud.

Marquer, le Burkina sait faire, comme le montre son carton sur l'Ethiopie (4-0) qui a placé Alain Traoré en tête du classement des buteurs (3 buts). Cette victoire a permis aux Etalons de briser une série noire de 18 matches sans succès en CAN depuis 1998. Leur premier objectif est rempli, selon leur entraîneur Paul Put, qui rappelle que "la Zambie a remporté la coupe l'année dernière, donc il y aura plus de pression sur la Zambie que sur nous". Bref, ils seront en confiance et libérés.

Ethiopie-Nigeria : les Super Eagles pour prendre leur envol
Quelque peu pataud, le Nigeria a enchaîné deux nuls 1-1 en se faisant rejoindre à chaque fois dans les dernières minutes, une naïveté qui s'explique par la jeunesse du groupe.

Mais les Super Eagles comptent bien lancer leur tournoi: après deux absences dans la compétition continentale, pas question de sortir dès le premier tour, un échec qui ne leur est plus arrivé depuis 1982, dans un groupe comprenant la Zambie et l'Ethiopie...

Problème pour le sélectionneur Stephen Keshi, le capitaine et défenseur central Yobo (cheville) et l'ailier Moses (adducteurs) sont incertains.

Les Ethiopiens, encore privés de leur gardien N.1 (suspendu), ont encore un petit espoir: une victoire contre le Nigeria et au moins un nul du Burkina les propulseraient dans le top 8.