Lamouchi : "Du bon travail, mais ça n'a pas suffi"
© AFP

La Côte d'Ivoire a fait "du bon travail, mais ça n'a pas suffi", a réagi Sabri Lamouchi, sélectionneur de la Côte d'Ivoire éliminée dimanche dès les quarts de finale de la CAN-2013 après sa défaite contre le Nigeria (2-1), qui refuse de se "résigner".

Comment a réagi l'équipe?
On n'avait qu'un objectif, c'était gagner cette CAN. Pour certains d'entre nous, c'était peut-être une dernière chance. On n'y est pas parvenu, c'est forcément une déception, vous imaginez dans quel état peuvent être les joueurs.

Quelle est votre propre réaction?
Me concernant, c'était ma première CAN et j'avais le même objectif. A-t-on tout fait pour atteindre cet objectif? Je pense que oui. Pour moi, c'est une grande tristesse, j'ai vu les joueurs travailler pendant un mois, faire les efforts, je pensais qu'on était sur le bon chemin, en train de faire du bon travail, mais ça n'a pas suffi, malheureusement.

Allez-vous démissionner?
On a le droit de se poser la question. C'est ma première défaite en dix matches, elle tombe très mal. J'ai le sentiment d'avoir fait mon travail. On n'a pas connu le résultat que nous souhaitions, mais perdre faire partie du métier. Concernant une démission, je n'y pense même pas, il hors de question que je me résigne après six mois, en sachant le travail fait, qui certes n'a pas été suffisant pour gagner cette CAN.

Assumez-vous cette élimination?
Complètement, complètement. Je suis fier du travail fourni par mes joueurs. Même si nous n'avons pas formidablement bien entamé ce match, on a eu la chance de revenir au score, et on a pris ce but dans notre temps fort. On eu une ou deux possibilités de faire la différence, malheureusement il nous a manqué un peu de vitesse, de simplicité, de mettre en confiance celui qui était le mieux placé. Il a manqué beaucoup de choses. Evidemment, j'assume cette défaite. 

Didier Drogba n'était-il pas trop à court de forme pour jouer?
Non, j'ai aligné l'équipe que je jugeais la plus à même de poser des problèmes à l'équipe du Nigeria. J'avais dit qu'il fallait être à 150%, on a eu des moments forts, et c'est dans ces moments qu'on a pris des buts. Je suis convaincu que c'était la bonne équipe qu'il fallait mettre à ce moment-là. Après, on aura le temps d'analyser les choix et la situation.