Adebayor : "Six n'a pas été un atout"
© AFP

Le capitaine du Togo Emmanuel Adebayor a estimé que son sélectionneur Didier Six n'avait "pas été un atout", une critique reprise par le gardien Kossi Agassa, après l'élimination dimanche en quart de finale de la CAN-2013 contre le Burkina Faso (1-0 a.p.).

"Le coach n'a pas été un atout !, a confié Adebayor à RFI. Moi j'étais sur le terrain, donc je ne pouvais pas faire les deux (joueur et entraîneur, ndlr). J'ai essayé de faire de mon mieux, mais c'est vrai que cela ne nous a pas aidés. Mais bon ce n'est pas le moment de chercher des boucs-émissaires. Le plus important c'est de rentrer chez nous tranquillement et demain on verra ce que l'on a à se dire".

Le gardien Kossi Agassa a été encore plus virulent à l'endroit du technicien français. "Il faut changer le staff technique, a-t-il dit sur RFI. C'est ça qui nous a fait défaut. Ce n'est pas aux joueurs sur le terrain de faire les changements", a-t-il précisé.

Contacté par l'AFP, Didier Six n'a pas voulu s'exprimer avant d'avoir "la tête froide pour faire le bilan". "Je les ai amenés là où ils n'étaient jamais allés", a-t-il tout de même glissé, refusant de se prononcer davantage.

Le Togo, dont la préparation avait été troublée par plusieurs péripéties (notamment les allers-retours d'Adebayor et l'élaboration de la liste des 23 joueurs pour la CAN), a atteint en 2013 pour la première fois de son histoire les quarts de finale du tournoi continental.

Concernant son propre avenir au sein des Eperviers, Adebayor a dit: "Si le Togo s'organise du mieux possible, je serai toujours là. C'est vrai que j'entends à chaque fois: 'Il vient, il ne vient pas'. Mais c'est parce qu'il y a beaucoup de problèmes. Si les problèmes sont résolus, je serai encore là. Vous avez vu que je donne le meilleur de moi-même. Je parle dans le vestiaire, je suis un leader, je suis capitaine".

"Ma carrière internationale ne s'arrête pas là, a souligné l'attaquant de Tottenham. J'ai fait un quart de finale de CAN, maintenant je pense avoir les qualités pour faire une demi-finale, une finale et pour la gagner. Mais vous savez aussi bien que moi que notre organisation ce n'est pas trop ça".