Messi défie Ibrahimovic dans son nouveau jardin
© Getty Images

Le meilleur joueur du monde, l'Argentin Lionel Messi, défie mercredi Zlatan Ibrahimovic lors d'un amical Suède-Argentine à la Friends Arena, là où le Suédois a marqué quatre buts la seule fois où on y a joué au football.

Ibrahimovic revient donc dans son nouveau jardin stockholmois, où il avait marqué les esprits en novembre avec un quadruplé contre l'Angleterre (4-2). Son retourné de plus de 25 mètres alimente encore les conversations en Suède.

Cette fois-ci, il n'aura que 45 minutes pour briller, a annoncé mardi le sélectionneur Erik Hamrén. Histoire d'épargner un joueur très sollicité. Et il y aura un autre attaquant pour lui contester la vedette: le Barcelonais Messi, la "Puce" à l'appétit d'ogre.

Les deux buteurs se connaissent bien. Ils avaient eu une cohabitation un peu houleuse au Barça en 2009-2010, Ibrahimovic vivant mal le fait de se voir relégué sur le banc par un Messi aussi jeune qu'efficace.

Trois ans plus tard, les deux hommes tiennent dans leurs championnats respectifs un rythme d'enfer.

Ibrahimovic, sous les couleurs du Paris SG, a écrasé la Ligue 1 avec 20 buts en 23 journées, dont le dernier vendredi contre Toulouse. Mais ce n'est rien à côté de la façon dont Messi affole les compteurs: le petit attaquant en est à 34 buts en seulement 22 rencontres de championnat d'Espagne.

Quadruple Ballon d'or, il est en route pour battre le record de buts en Liga, qu'il détient déjà avec ses 50 réalisations de la saison dernière.

Un test pour la Suède
Les similitudes s'arrêtent là: sur un terrain, ces deux machines à marquer sont de parfaits opposés. Quand le fier Ibrahimovic fait valoir sa puissance aux abords de la surface, Messi l'anguille décroche sans cesse et lance des raids venus de loin.

Messi a commencé 2013 comme il avait achevé 2012, pourtant un millésime record: après ses 91 buts de 2012, il en est à 12 matches de rang en Liga ponctués par au moins un but.

Et "el Diez" semble enfin à l'aise en équipe d'Argentine, où ses performances n'étaient pas à la hauteur des attentes. "Après tout ce que j'ai eu à subir en sélection, maintenant c'est comme un paradis pour moi", expliquait récemment l'intéressé au journal catalan El Periodico.

L'Albiceleste est d'ailleurs en tête de son groupe de qualifications pour le Mondial-2014 au Brésil (6 victoires, 2 nuls et 1 défaite).

La Suède est elle aussi plutôt bien partie: elle a accroché un nul miraculeux en Allemagne (4-4 après avoir été menée 4-0), et battu les deux équipes les plus faibles du groupe, le Kazakhstan et les Féroé.

L'Argentine est pour les coéquipiers de Zlatan un excellent test, pour voir jusqu'où les jaune et bleu peuvent élever une qualité de jeu qui repose surtout sur les exploits de leur capitaine. "Nous avons reçu ici l'Angleterre, maintenant c'est l'Argentine. Ce sont des matches que nous jouerons quand nous serons en phase finale", disait-il mardi.