Le week-end en bleu, blanc, rouge
© AFP

Comme chaque lundi, FIFA.com met un coup de projecteur sur quelques joueurs français, à travers leurs performances du week-end. Cette semaine, après le passage en revue des performances des Bleus, direction la Hongrie, la Belgique et les Etats-Unis.

Les Bleus
Week-end savoureux : Peu en confiance ces dernières semaines, Karim Benzema a enfin connu la réussite en ouvrant le score sur un but presque offert par la défense du FC Séville lors de la victoire du Real Madrid (4:1). Franck Ribéry a été l'un des Munichois les plus en verve lors de tranquille victoire du Bayern Munich à domicile contre Schalke 04 (4:0), obtenant notamment le penalty de l'ouverture du score sur une percée côté gauche.

Jeremy Menez a débloqué la situation pour le Paris Saint-Germain, en concrétisant contre Bastia la domination des siens d'une soudaine frappe du pied gauche qui a surpris Mickaël Landreau, ouvrant le score pour le leader de Ligue 1. Un Dimitri Payet déchaîné a délivré deux passes décisives lors de la victoire de Lille (3:1) face à l'Olympique lyonnais. Un peu plus tôt, le Rennais Romain Alessandrini a fêté sa première convocation en Bleu avec un but face à Toulouse. 

Week-end à oublier : Avec son offrande pour l'égalisation de Yoan Gouffran face à Tottenham, Moussa Sissoko a poursuivi son opération de séduction auprès des supporters de Newcastle avec un total de deux buts et deux passes décisives en trois rencontres avec son nouveau club. Malheureusement pour l'ancien Toulousain, il y avait en face un Hugo Lloris décisif et c'est sur une nouvelle défaite (2:1) que les Magpies ont quitté Londres.

Le but
Aston Villa menait 1:0 face à West Ham lorsque Charles N'Zogbia s'est élancé pour tirer un coup franc à l'entrée droite de la surface. Le coup de patte gauche du milieu de terrain de 26 ans s'est envolé au dessus du mur pour se loger sous la barre de Jussi Jaaskelainen. Au final, Aston Villa s'est imposé 2:1, une victoire précieuse qui permet au club de sortir de la zone rouge.

Le saviez-vous ?
Eclosion tardive : Adamo Coulibaly a ce que l'on appelle un parcours atypique. Cet attaquant de 31 ans a connu la Ligue des champions de l'UEFA en 2009 avec son club hongrois de Debrecen, alors qu'à peine trois ans auparavant il évoluait en 7ème division française. Entre ces deux extrêmes, Coulibaly est d'abord passé par la case Belgique où il a fait ses premières classes en tant que professionnel, à Saint-Trond puis à Anvers. Sollicité par le quadruple champion de Hongrie, il a fini par signer la veille du début des tours préliminaires de la Ligue des champions, où Debrecen a poussé l'aventure jusqu'à la phase de poules avec un Coulibaly décisif en fer de lance. Depuis, l'avant-centre est resté en Hongrie. Il a notamment remporté deux doublés coupe/championnat en 2010 et 2012, se classant meilleur buteur la saison dernière, exploit qu'il est bien placé pour reproduire puisqu'il figure actuellement en tête du classement des artificiers. 

Meneur buteur : Franck Berrier est le meneur de jeu de Zulte-Waregem, qui occupe actuellement la deuxième place du championnat belge. Le match à Lokeren (1:1), troisième du championnat, était le choc de la 26ème journée de Jupiler League. Berrier est arrivé au club en 2008, se révélant au plus haut niveau en se distinguant d'entrée comme l'un des meilleurs passeurs du championnat belge. Il a ensuite signé au Standard de Liège en 2010 où il passera deux saisons ternies par des blessures. De retour à Zulte-Waregem depuis janvier 2012, ce numéro 10 de 29 ans s'est révélé être un redoutable buteur, le meilleur de son équipe avec 11 réalisations cette saison.

Au banc d'essai : Mikaël Silvestre effectue actuellement un essai avec les Timbers de Portland, en pleine préparation de la saison 2013 qui débutera le 3 mars prochain contre les New York Red Bulls. A 35 ans, Silvestre se lance donc dans une nouvelle aventure, après sa brillante carrière européenne notamment à Manchester United, Arsenal en passant par le Werder de Brême, le tout avec une quarantaine de sélections en Bleu. Malgré un tel CV, le défenseur doit faire ses preuves lors des matches de pré-saison. Si l'aspect financier et contractuel reste à définir, Silvestre a déjà planté le décor d'un point de vue sportif, d'abord en se montrant intraitable en défense contre Kansas City, puis et en marquant le but de la victoire contre Seattle Sounders. Pré-saison ou pas, marquer contre les rivaux du nord a dû le faire entrer dans le coeur des fans de Portland, et peut-être aussi dans celui des dirigeants.

Entendu…
"On a donné notre réponse sur le terrain, mais je n’ai pas non plus trop fait attention à ce qui a pu se dire. On ne pourra jamais empêcher les gens de parler" - Mathieu Debuchy, défenseur de Newcastle, après les commentaires suscités par l'arrivée massive de Français à Newcastle

Votre opinion ! 
Quel Français a réalisé la meilleure performance du week-end ?