Van Persie défie son prédécesseur Ronaldo
© AFP

Encensé depuis son arrivée à Manchester United, Robin Van Persie va pouvoir montrer qu'il ne craint plus la comparaison avec personne en défiant la star du Real Madrid Cristiano Ronaldo, mercredi à Santiago Bernabeu, en 8e de finale aller de la Ligue des champions.

Le test est d'autant plus significatif pour le Néerlandais qu'il affrontera celui qui fut son prédécesseur dans le coeur des supporteurs mancuniens, de 2003 à 2009, lorsqu'Alex Ferguson transforma l'espoir portugais en star mondiale.

Contrairement à Ronaldo, qui s'est construit très jeune un riche palmarès avec un titre de champion d'Europe en 2008, l'année où il reçut le Ballon d'or, et trois de champion d'Angleterre de 2007 à 2009, Van Persie, 29 ans, a dû attendre un âge avancé pour briller dans un écrin à sa mesure. Recruté par Arsène Wenger en 2004, le surdoué formé à Feyenoord est resté fidèle à Arsenal pendant huit ans. Malheureusement pour lui, cette période a correspondu avec le début de la traversée du désert du club londonien.

Après une FA Cup soulevée dès sa première saison, il n'a plus remporté aucun trophée et s'est retrouvé de plus en plus seul, au fil des départs des autres stars de l'équipe, pour tenir à bout de bras un club déclinant. C'est pourquoi que les "Gunners" ont été impuissants à le retenir l'été dernier, après sa saison la plus brillante (36 buts), face aux offres plus alléchantes, autant sportivement que financièrement, des deux Manchester, United remportant finalement le morceau pour 32 millions d'euros.

23 buts à 36
Sir Alex n'a pas eu à regretter la dépense. Pour la plupart des commentateurs, si United caracole de nouveau en tête du Championnat d'Angleterre avec douze points d'avance sur City et s'apprête à reconquérir le titre, c'est en grande partie grâce l'apport de Van Persie. Immédiatement à l'aise dans ses combinaisons avec Wayne Rooney, le Néerlandais avait déjà marqué quatre buts après ses trois premiers matches avec son nouveau club. Il en est désormais à 23 (dont 3 en Ligue des champions), le dernier en date ce dimanche à Old Trafford, où il a marqué le deuxième but de la victoire sur Everton (2-0).

Van Persie va se trouver face à un Ronaldo en grande forme, même si son club connaît lui une saison calamiteuse en Liga, Barcelone ayant déjà pratiquement le titre en poche avec 16 points d'avance. Les "merengue" subissent même pour l'instant l'humilation d'être devancés par les "colchoneros" de l'Atletico.

L'homme de Madère, âgé de 28 ans, a certes marqué le premier but contre son camp de sa carrière, de la tête, il y a huit jours contre Grenade, mais il serait injuste de le tenir pour responsable de la situation. Egal à lui-même, il a déjà inscrits 36 buts cette saison, dont un triplé samedi contre Séville (4-1). C'était son troisième "hat trick" en 2013 (en plus de deux doublés).