Histoire

La nouvelle arène ultramoderne de Saint-Pétersbourg est édifiée sur l'île Krestovsky, à la place du stade Kirov qui comptait parmi les plus grandes enceintes du pays grâce à sa capacité de 110 000 spectateurs. L'appel d'offres de sa construction a été remporté par le célèbre architecte japonais Kisho Kurosawa.

Le Stade de Saint-Pétersbourg a été l'un des quatre sites retenus pour accueillir la Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017. Le Match d'ouverture et la finale y ont notamment été disputés. 

Conception
L'architecture du stade évoque un vaisseau spatial posé sur les rives du golfe de Finlande. Haute de 79 mètres, l'enceinte comporte sept étages et est l'une des plus modernes du monde. Équipée d'un toit rétractable et d'un terrain coulissant, elle est en mesure d'abriter des manifestations en toute saison, même en hiver, où la température intérieure est de 15°C.

Héritage
Le stade hébergera le Zénith Saint-Pétersbourg. Il pourra accueillir différents types de manifestations, des concerts et spectacles aux compétitions sportives de nombreuses disciplines. En 2020, il sera le théâtre de trois matches de groupes et d'un quart de finale de l'UEFA EURO 2020.

A savoir
Ville hôte : Saint-Pétersbourg
Projet : Nouveau stade
Capacité : 67 000*
Lieu : Île Krestovsky
Equipe résidente : FC Zénith Saint-Pétersbourg

Le nombre ci-dessus indique la capacité anticipée pour ce stade dans son état définitif. Merci de noter que la capacité officielle du stade pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018 sera inférieure en raisons des contraintes et des constructions spécifiques à l'événement.