Deux ans avant l'ouverture de la première Coupe du Monde de la FIFA, en 1930, le règlement fraîchement entériné établissait que le vainqueur se verrait remettre un nouveau trophée, dont la création était confiée au sculpteur français Abel Lafleur.

Le trophée a eu une vie pour le moins mouvementée. C'est ainsi que pendant toute la Deuxième Guerre mondiale, il s'est retrouvé caché dans une boîte à chaussures, sous le lit du vice-président de la FIFA, l'Italien Ottorino Barassi. Ceci lui a d'ailleurs évité d'être dérobé par les troupes occupantes.

Plus tard, en 1966, la coupe a disparu alors qu'elle était exposée dans le cadre de la Coupe du Monde organisée en Angleterre. Elle a été retrouvée par un petit chien répondant au nom de Pickles, qui l'a découverte enterrée sous un arbre.

Elle a été volée une deuxième fois en 1983, à Rio de Janeiro, et tout porte à croire qu'elle a été fondue. La Confédération brésilienne de football, qui avait obtenu le droit de conserver le trophée en raison de ses trois victoires, a commandé la fabrication d'une réplique.

Le trophée original mesurait 35cm de haut et pesait approximativement 3,8 kg. La statuette était faite d'argent fin et de plaqué or et elle reposait sur un socle bleu, à base d'une pierre semi-précieuse (lapis-lazuli).

Il y avait une fine couche d'or sur les quatre côtés de la base, sur lesquels étaient gravés le nom du trophée et celui des neuf vainqueurs entre 1930 et 1970.