Le succès de la première Coupe du Monde de la FIFA™ de l'histoire, disputée en Uruguay en 1930, a généré un tel enthousiasme que la FIFA a décidé, en vue d'Italie 1934, d'organiser pour la première fois un tournoi qualificatif pour la phase finale de l'épreuve mondiale.

C'est ainsi que 32 équipes provenant de trois continents différents ont pris part au premier tournoi préliminaire de l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA™. Dans un Groupe 1 composé de la Lituanie, de la Suède et de l'Estonie, ce sont ces deux derniers pays -  souvent opposés par des différends politiques dans le passé -  qui ont eu l'honneur de disputer le premier match qualificatif pour la grand-messe du football mondial.

Feuille de match
11 juin 1933, Stade de Stockholm
Suède 6:2 Estonie
Buteurs :
Knut Kroon (SWE) 7', Lennart Bunke (SWE) 10', Bertil Ericsson (SWE) 13', Torsten Bunke (SWE) 43’, Leonhard Kaas (EST) 47', Richard Kuremaa (EST) 61', Bertil Eriksson (SWE) 70', Sven Andersson (SWE, s.p.) 79'.

Suède : Gösta Krusberg, Otto Andersson, Sven Andersson, Walfrid Persson, Harry Johansson, Ernst Andersson, Gunnar Olsson, Torsten Bunke, Bertil Ericsson, Lennart Bunke et Knut Kroon. Entraîneur : John Petterson.

Estonie : Evald Tipner, Eugen Einman, Artur Neumann Tarmiäe, Otto Reinfeldt Reinlo, Karl Rudolf Silberg Sillak, Egon Parbo, Georg Siimenson, Richard Kuremaa, Leonhard Kaas, Heinrich UUkkivi et Friedrich Karm. Entraîneur : Bernhard Rein

À l'époque
Au moment d'affronter l'Estonie pour la première fois sur une aire de jeu, la Suède avait cédé sa domination sur le petit État balte à l'Empire russe depuis plus de deux siècles. Côté football, l'Estonie avait disputé son premier match officiel en 1920 et participé à sa première grande compétition, le Tournoi Olympique Masculin de Football, en 1924 à Paris. À cette occasion, les Baltes avaient perdu leur unique rencontre, contre les États-Unis. En 1933, Bernhard Rein est le deuxième sélectionneur de l'histoire du football estonien.

La Suède, en revanche, avait une expérience sensiblement plus importante que son adversaire en matière de ballon rond. Après avoir participé au premier Tournoi Olympique Masculin de Football en Angleterre en 1908 et organisé la deuxième édition quatre ans plus tard, elle a obtenu la médaille de bronze à Paris en 1924. À partir de 1930, elle prend part à plusieurs compétitions régionales réunissant les autres pays scandinaves. Non invités à la première Coupe du Monde de la FIFA™ en Uruguay, les Suédois décident de participer aux qualifications pour Italie 1934.

Le match
L'histoire retiendra que l'attaquant Knut Kroon a été l'auteur du premier but dans une rencontre qualificative de Coupe du Monde de la FIFA™. Premier but… et premier litige puisque certains médias attribueront cette réalisation au gardien et capitaine estonien Evald Tipner. Ce qui ne porte à aucune contestation en revanche est la domination des locaux, qui au bout d'un quart d'heure mènent déjà 3:0 grâce aux efforts fructueux de Lennart Bunke et Bertil Ericsson.

Avant la pause, Torsten Bunke, frère de Lennart, ajoute un quatrième but pour les Suédois. Après la reprise, et sous une chaleur étouffante, Leonhard Kaas puis Richard Kuremaa permettent aux visiteurs de redonner un peu d'intérêt à la partie. Mais Bertil et Sven Andersson se chargeront de clore définitivement les débats en ajoutant les cinquième et sixième buts suédois (6:2), devant 8 000 spectateurs aux anges.

Et après ?
Grâce à son triomphe devant l'Estonie, la Suède peut se contenter d'un match nul contre la Lituanie pour valider son billet pour Italie 1934. Le 29 juin à Kaunas, devant 6 000 personnes acquises à la cause de leurs adversaires, les Suédois s'imposent 2:0 grâce à un doublé de Knut Hansson, s'assurant ainsi la première place du groupe et de la qualification pour la deuxième Coupe du Monde de la FIFA™ de l'histoire. L'Estonie et la Lituanie sont éliminées.

En Italie, la Suède crée l'une des grandes surprises de la première phase en battant 3:2 l'Argentine, finaliste de l'édition inaugurale de l'épreuve. Ce jour-là, le but de la victoire est signé Kroon, qui inscrit ainsi son nom dans les annales du football suédois. C'est finalement l'Allemagne qui mettra fin à l'aventure nordique, en s'imposant 2:1 en quart de finale.