Tout semblait jouer contre la Grèce. Pourtant, la pire attaque de la Coupe du Monde avec l'Iran au coup d'envoi contre la Côte d'Ivoire a réussi le coup parfait et s'est qualifiée pour les huitièmes de finale, laissant les Elephants sur le carreau.

Les champions d'Europe 2004 ne se sont jamais laissés abattre., même après avoir perdu sur blessure Panagiotis Koné (12') puis le gardien Orestis Karnezis(24'). Dominés, ils défendent en guerriers tout en jouant quelques coups à fond, à l'image de José Cholebas qui tape la barre (32') ou de Gorgios Karagounis qui contraint Boubacar Barry à une intervention sur sa ligne (34'). 

Mais le portier ivoirien sera finalement trahi par son propre camp, avec une boulette plein axe d'Ismael Tiote, dont profite Andreas Samaris (1:0, 42'). Les hommes de Sabri Lamouchi sont sonnés, surtout qu'ils dominent les débats, mais se montrent trop inoffensifs dans la zone de vérité où les espaces sont rarissimes. 

L'inquiétude monte en seconde mi-temps, pour virer au désespoir. Il y a d'abord une bouffée de joie quand le mur grec cède enfin sur un superbe mouvement à trois conclut par Wilfried Bony (1:1). Mais une immense tristesse s'abat sur les Africains quand Georgios Samaras s'écroule dans la surface et transforme le penalty dans le temps additionnel (2:1, 90+3').

La Grèce et la Colombie, vainqueur du Japon, sont les deux qualifiés du Groupe D. Les Hellènes ont rendez-vous avec le Costa Rica en huitième de finale.

Homme du Match : Georgios Samaras (GRE)

Pour revivre l'intégralité du film de la rencontre, consultez le Blog et visionnez nos résumés vidéos disponibles quelques minutes après le coup de sifflet final.