Le temps des dernières journées de la phase de groupes et des doubles confrontations est venu. Pendant que Chili et Pays-Bas se disputent la première place à São Paulo, l'Australie et l'Espagne s'affrontaient pour sauver l'honneur à Curitiba. Prendre ses premiers points dans le Groupe B après deux défaites : l'enjeu était le même sur le papier. Dans les faits, les rois espagnols se devaient de redorer un peu leur blason avant de quitter l'échiquier mondial. 

Visiblement encore marqués de leurs déroutes contre les Pays-Bas et le Chili, les hommes de Vicente del Bosque ont mis un peu de temps à faire respecter leur rang face aux modestes Socceroos. La Madjer de David Villa après un beau mouvement à trois a enfin redonné un peu d'éclat à la Roja (0:1, 36'). L'action est partie d'une ouverture lumineuse d'Andrés Iniesta, qui fêtait sa 100ème cape. Le Barcelonais a tout aussi royalement servi Fernando Torres après la pause (0:2, 69'), puis Juan Mata s'invitait au bal sur une ouverture de Cesc Fabregas (0:3, 82').

Echec et mat pour l'Australie, qui n'a jamais vraiment inquiété Pepe Reina, aligné pour la première fois dans l'épreuve reine. Quant à l'Espagne, elle sauve les apparences en quittant définitivement son trône et découvrira l'identité de son successeur le 13 juillet prochain, à la télévision.

Homme du Match : David Villa (ESP)

Pour revivre l'intégralité du film de la rencontre, consultez le Blog et visionnez nos résumés vidéos disponibles quelques minutes après le coup de sifflet final.