Luiz Felipe Scolari, sélectionneur du Brésil
Nous progressons jour après jour, match après match, même si nous devons affronter quelques difficultés. Il y a des hauts et des bas. Les joueurs se sont un peu précipités aujourd'hui, une fois que nous avons marqué. Nous devons retrouver la sérénité. Heureusement, nous avons pu corriger certains détails à la pause. Cela nous a permis de mieux gérer le ballon par la suite. J'ai joué deux fois contre le Chili et je me souviens que nous avons toujours souffert. C'est une équipe typiquement sud-américaine, accrocheuse, pétrie de talent et très disciplinée. Si j'avais pu, j'aurais volontiers choisi une autre équipe.

Neymar, Homme du Match Budweiser (BRA)
Quand on réalise un rêve d'enfance, il n'y a pas de pression. Je suis en train de vivre mon rêve, donc je veux aider mes coéquipiers en marquant des buts et en créant des espaces pour aller jusqu'au bout. Nous avons joué notre meilleur match aujourd'hui. Et je ne parle pas du score, mais de ce que nous avons proposé. Le pressing que nous avons exercé a été décisif. Nous méritons cette victoire. Nous sommes sur la bonne voie et nous continuons de progresser.

Volker Finke, sélectionneur du Cameroun
Nous avons fait une bonne première mi-temps. Nous avons pris deux buts, c'est vrai, mais il faut aussi reconnaître le mérite du Brésil, qui a créé plus que nous. Ils ont mérité de s'imposer. Maintenant, il faut prendre le temps de comprendre ce qui n'a pas marché dans notre campagne. Aujourd'hui, en première mi-temps, nous avons très bien joué, un peu comme lors de la première mi-temps contre la Croatie.