A l’attaque toute ! Pas de place pour les calculs à Brasília. La porte des huitièmes de finale passe par une victoire. Chiffrée de préférence, surtout pour le Portugal. Cristiano Ronaldo décoche la première flèche sur la transversale (5’), la seconde sur les gants de Fatawy Dauda (19’). John Boye se charge involontairement de la troisième, la plus douloureuse. Le défenseur trouve la lucarne de son propre gardien (1:0, 31’ c.s.c ) et les Portugais une raison de croire au miracle.

Mais leur moteur ne semble alimenté que par l’énergie du désespoir. Jeu trop direct, passes imprécises, occasions faméliques : le Ghana sent sa chance venir. Asamoah Gyan la saisit le premier d’une tête piquée (1:1, 57’). Ses coéquipiers n’y sont pas : leurs jambes sont coupées, et les bras de Dauda peu inspirés sur un dégagement dans les pieds de Ronaldo. Le cinquantième but avec la Selecçao de l'attaquant est l’un des plus faciles (2:1, 80’). Les Portugais acceptent les cadeaux africains, faute de mieux.

La défaite crève-cœur contre l’Allemagne en ouverture n’a jamais été digérée par les Portugais. Ils devront panser leur plaies à la maison malgré la consolation offerte sur un plateau par le Ghana. Les Africains quitteront le Brésil avec le regret de ne pas y avoir assez cru.

Homme du Match : Cristiano Ronaldo (POR)

Pour revivre l'intégralité du film de la rencontre, consultez le Blog et visionnez nos résumés vidéos disponibles quelques minutes après le coup de sifflet final.