Paulo Bento, sélectionneur du Portugal
Le premier match a été très important et il a eu des conséquences dans tous les compartiments. L'aspect mental d'abord, parce que c'était quand même une grosse défaite, et l'aspect comptable ensuite, parce ça pèse lourd au niveau de la différence de buts. Nous avons eu nos chances face aux Etats-Unis, mais nous n'avons pas su les saisir. Cela nous a placés dans une situation compliquée, car il fallait ensuite qu'on marque beaucoup de buts, ce qui est très difficile. Aujourd'hui, le score aurait pu être plus large. Mais le plus important, c'est ce qui s'est passé lors du premier match. Cela a laissé des traces, y compris dans la préparation.

Cristiano Ronaldo, Homme du Match Budweiser (POR)

Tout au long de l'épreuve, nous avons essayé de tout donner, mais nous n'avons pas atteint notre but. Aujourd'hui il fallait gagner et nous l'avons fait. Nous nous sommes créé beaucoup d'occasions. Après le but de l'Allemagne, nous avions besoin de quatre buts. Nous avons tout fait pour les marquer. Nous avons le sentiment que cela aurait été possible, parce que nous nous sommes créé les occasions nécessaires. Nous finissons la tête haute.

James Kwesi Appiah, sélectionneur du Ghana
Les incidents disciplinaires des derniers jours n'ont eu aucune influence sur notre prestation. Je pense que si l'on compare cette Coupe du Monde avec celle de 2010, nous avons désormais une équipe plus jeune. A l'époque, l'effectif était plus expérimenté. Mais notre confiance ne cesse d'augmenter et nous construisons une belle équipe pour l'avenir.