Joachim Löw, sélectionneur de l'Allemagne
C'était un match très fatigant pour tout le monde. Les joueurs sont épuisés. La première mi-temps était très tactique. Après le repos, les deux équipes se sont rendu coup pour coup. C'était justement ce que nous voulions éviter, compte tenu de la température. Suite à l'ouverture du score, nous avions prévu de nous regrouper en défense. Malheureusement, nous avons pris deux buts en très peu de temps. Nous avons tout de même bien réagi. L'objectif était de tenir le Ghana à distance, mais nos adversaires se sont bien repris et ils étaient très rapides. À la récupération du ballon, nous avons parfois un peu manqué d'allant. C'est ce qui explique que nous ayons eu du mal à percer leur défense. Les rentrées de Schweinsteiger et Klose nous ont fait du bien car Khedira et Götze étaient un peu à bout de forces. Dans un tournoi comme celui-ci, on ne peut pas partir du principe que la réussite offensive sera systématiquement au rendez-vous. Si l'on veut éviter de trop courir par des températures élevées, il faut aussi savoir défendre. Maintenant, nous allons attendre le résultat du match entre le Portugal et les États-Unis. De toute façon, notre situation n'a pas vraiment changé. Nous allons tout faire pour rester en tête.

Mario Götze, Homme du Match Budweiser (GER)
Nous avons encaissé deux buts que nous n'aurions pas dû prendre. Dans l'ensemble, c'était une partie très difficile. Maintenant, il faut récupérer et bien préparer le match contre les États-Unis pour prendre les trois points. 

Akwasi Appiah, sélectionneur du Ghana
C'était un bon match. L'Allemagne est l'une des meilleures équipes du monde et nous lui avons donné du fil à retordre. Nous avons eu notre chance. Malheureusement, il est difficile de battre une formation de ce niveau lorsqu'on manque de réalisme. Face aux États-Unis, nous avons également raté quelques occasions. Mais c'est du passé. J'y ai toujours cru car nous avons lutté jusqu'au bout. Je pense que la meilleure défense reste l'attaque. C'est le principe que nous avons tenté d'appliquer. J'avais toute confiance en mes joueurs. Il ne sera pas facile de forcer les portes des huitièmes de finale, car nous n'avons qu'un point. Ce sera dur, mais pas impossible. Le seul moyen d'arrêter Cristiano Ronaldo, c'est de miser sur le collectif. Nous ne pourrons pas nous permettre de laisser des espaces au meilleur joueur du monde.