A l’attaque toute. Le Nigeria affichait d'entrée son ambition de rejoindre l’Argentine en tête du Groupe F, et de ne faire qu’une bouchée du Petit Poucet iranien. Sauf qu’en face, la Team Melli faisait de la résistance. Solidaires et disciplinés, les Iraniens empêchaient les Super Eagles de déployer leurs ailes. Quand l’envol n’était pas coupé par son mur, Alireza Haghighi jouait l’épouvantail. Mais les Africains avaient du mal à s’orienter sous le ciel de Curitiba, tandis que Vincent Enyeama avait peu d'occasions de montrer qu’il était le maître de ses cages.

Le jeu était imprécis, les passes hésitantes et les attaquants maladroits en première mi-temps. La seconde continuait sur les mêmes bases. Brésil 2014 allait-il connaître son premier duel sans vainqueur et sans but ? Les 22 acteurs ne voulaient pas de ce scénario à en juger par leur abnégation. Mais les intentions ne se traduisaient pas dans les actes : les Super Eagles ne trouvaient jamais les bonnes trajectoires, et la Melli le dernier geste en contre.

Pas sûr que le spectacle offert reste dans les mémoires de ceux qui y ont assisté, ni même de ceux qui l’ont donné. Le Nigeria a rendez-vous avec la Bosnie-Herzégovine le 21 juin pour montrer un autre visage, alors que l’Iran pourra tester sa solidité contre Lionel Messi et sa bande.

Homme du Match : John Obi Mikel (NGA)

Pour revivre l'intégralité du film de la rencontre, consultez le Blog et visionnez nos résumés vidéos disponibles quelques minutes après le coup de sifflet final.