Vahid Halilhodzic, sélectionneur de l'Algérie
Je suis très fier. Nous avons livré un match héroïque et nous méritons cette qualification. Nous sommes vraiment très, très fiers. Nous avons réalisé d'énormes progrès ces trois dernières années. Cette qualification est une magnifique récompense. Nous avons reçu le soutien de tout le monde arabe. C'est merveilleux. Ici au Brésil, les gens apprécient notre spontanéité et notre enthousiasme. C'est un motif de fierté supplémentaire. Mais par-dessus tout, je suis fier de la façon dont mon équipe a joué. Tout le monde parle encore de la victoire de l'Algérie sur la RFA en 1982. Mais 32 ans, c'est long !  

Islam Slimani, Homme du Match Budweiser (ALG)
Pour moi, c'est un rêve qui se réalise. Mais je ne suis pas le seul responsable. C'est toute l'équipe qu'il faut féliciter. Nous avons fait un bon match et nous méritions de passer. Ce prix est un bonus. J'adore jouer dans cette équipe.

Fabio Capello, sélectionneur de la Russie  
Dans toute ma carrière, je n'avais jamais vu une Coupe du Monde de ce niveau. La qualité est incroyable et le rythme est très intense. C'est un beau tournoi. La moindre erreur se paye au prix fort. Nous avons commis de petites imprécisions et nous les payons aujourd'hui. Je ne me cherche jamais d'excuses. Je reconnais ma défaite. Nous avons joué cette Coupe du Monde en pensant à l'instant présent et non à 2018. Nous aurions pu gagner ce match, mais nous avons encaissé un but. Je trouve que nous avons bien joué. Le gardien adverse a réalisé quelques arrêts spectaculaires. Cette équipe algérienne est excellente. Elle a du talent et de la puissance. Les Algériens méritent notre respect. C'est ce que je répète depuis le tirage au sort.