Joachim Löw, sélectionneur de l’Allemagne
Nous avons initié ce projet il y a dix ans. Ce qui arrive aujourd’hui est l’aboutissement de nombreuses années de travail, lancées avec Juergen Klinsmann. Nous avons fait des progrès constants, nous avons cru en ce projet, nous avons beaucoup travaillé. S’il y a bien un groupe qui mérite cela, c’est celui-ci. Nous avons toujours pratiqué un beau jeu. Je crois que sur l’ensemble de la compétition, sur les sept matches, nous avons réalisé les meilleures prestations de tout le plateau réuni ici, au Brésil. Les garçons ont développé un esprit d’équipe incroyable. Ils ont des qualités techniques fantastiques et ils ont aussi la volonté nécessaire pour faire ce qu’il faut. Nous sommes la première équipe européenne à décrocher le titre en Amérique du Sud, ce qui est une grande source de fierté. Chaque joueur de ce groupe a donné son maximum. Je leur ai dit qu’ils devraient se donner comme jamais car ils cherchaient à atteindre un objectif inédit. Nous savions que nous aurions besoin de 14 joueurs sur ce match et que tout le monde devrait être au top. Tous les joueurs devaient se tenir prêts. C’est une bonne chose que les joueurs que nous avons fait entrer en cours de jeu aient eu un impact. Mario Götze est un miracle, c’est un enfant prodige. J’ai toujours su qu’il pourrait faire basculer le match.

Mario Götze, Homme du Match Budweiser (GER)
C’est une sensation incroyable, indescriptible. J’ai frappé une seule fois et je n’ai pas compris ce qui se passait. Pour nous, c’est un rêve qui se réalise. Je suis très fier de l’équipe et extrêmement heureux de tout ce qui nous est arrivé ici au Brésil. Tous les joueurs de notre équipe méritent d’être félicités et nous sommes très fiers d’avoir remporté ce trophée.

Alejandro Sabella, sélectionneur de l’Argentine
Nous avons affronté une grande équipe et le match a eu des hauts et des bas. La possession et la domination ont été allemandes, tandis que nous nous sommes créé les occasions les plus nettes. Mes joueurs se sont comportés comme des guerriers et je les ai félicités. Au-delà du résultat, un entraîneur doit savoir évaluer la performance de son équipe et j’ai trouvé que les joueurs ont été bons. Ils ont tout donné sur le terrain. Le match était très équilibré et on aurait dû être plus efficaces quand les occasions se sont présentées. Dans ces matches si serrés, on sait que toute erreur se paie cash. De façon générale, je suis très fier de mes joueurs, qui ont réalisé une Coupe du Monde extraordinaire. C’était un plaisir de les voir jouer et ils ont tout donné pour le maillot argentin. Ils peuvent se regarder dans une glace en sachant qu’ils ont tout donné. Je félicite mes joueurs pour leur travail exceptionnel et je tiens aussi à congratuler l’Allemagne pour sa victoire. En ce moment, je ressens à la fois de la frustration, parce que nous avons perdu en finale, et de la fierté, parce que nous avons tout donné. Pour ce qui est de mon avenir, je n’en sais rien. J’ai surtout envie de passer un peu de temps avec ma famille et me reposer un peu. Au-delà, je n’en sais rien...