Demain, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA 2010, les deux Corées en découdront sur un terrain de football pour la treizième fois de leur histoire. Les statistiques parlent en faveur de la République de Corée, qui l'a emporté à six reprises, pour deux victoires seulement à la RDP Corée. Le bilan des Sud-coréens est encore plus impressionnant si l'on se concentre uniquement sur les éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA : deux victoires en deux matches, respectivement 1:0 et 3:0 dans les courses à Italie 1990 et Etats-Unis 1994.

En guise de mise en bouche avant ce nouveau choc, FIFA.com vous ramène en octobre 1989 et à la première rencontre entre le Nord et le Sud dans le cadre des éliminatoires.


16 octobre 1989, National Stadium, Singapour
République de Corée 1:0 RDP Corée
Le but : Hwang 18'

République de Corée : Kim Poong-Joo, Park Kyung-Hoon, Choi Kang-Hee, Yoon Deok-Yeo, Jung Yong-Hwan, Gu Sang-Bum, Kim Sang-Ho (Lee Young-Jin 71'), Kim Joo-Sung, Hwangbo Kwan (Byun Byung-Joo 62'), Choi Soon-Ho, Hwang Sun-Hong

RDP Corée : Kim Chi-Won, Jong Yong-Man, Kim Gwang-Min, Bang Gwang-Chol, Jon Man-Ho, Yun Jong-Su, Tak Yong-Bin, Kim Pung-Il (Kim Yong-Nam 77'), Han Hyong-Il, Ju Kyong-Shik, Ri Yong-Jin (Ri Hyok-Chon 59')


A l'époque

Qualifiées pour le tour final après avoir remporté leurs groupes respectifs, les deux Corées visent l'une des places qualificatives pour Italie 1990 réservées aux deux premiers d'un groupe de six équipes. Leurs débuts ont cependant été mitigés, puisque la RDP Corée a été tenue en échec par les Emirats Arabes Unis (0:0) lors du match d'ouverture et que ses voisins du sud n'ont pas fait mieux contre le Qatar. Les deux équipes ont besoin d'un maximum de points pour faire oublier leur mauvais départ et se relancer dans la course à la qualification.

Au-delà de cet objectif mathématique, les deux formations ont bien l'intention de sortir avec fierté de ce derby national.

Le match
Dès le coup d'envoi, la République de Corée prend le contrôle de la partie et ouvre méritoirement la marque à la 18ème minute, Hwang reprenant victorieusement de la tête un centre venu de la gauche des pieds de Gu Sang-Bum. Le gardien nord-coréen Kim Chi-Won tente de boxer le ballon des poings, mais il est pris de vitesse par Hwang, qui propulse le cuir dans la lucarne gauche de la cage.

Reprenant ses esprits, Kim sauve la mise quelques minutes plus tard en intervenant devant Kim Joo-Sung (26'). A cinq minutes de la pause, Hwang manque une occasion unique de doubler la mise à la suite d'une combinaison parfaite entre Choi Soon-Ho et Kim Joo-Sung.

En seconde période, les Nord-coréens lancent une série d'offensives cinglantes face à un adversaire qui se replie pour défendre son maigre avantage. Ju Kyong-Shik et Han Hyong-Il tentent leur chance à distance peu avant l'heure de jeu. Kim Poong-Joo sauve ensuite son équipe en détournant brillamment une frappe de Yun Jong-Su.

Bien qu'acculée dans sa partie de terrain durant toute la deuxième mi-temps, la République de Corée s'accroche pour empocher une victoire historique, qualifiée de "feu vert sur la route de Rome" par le quotidien Donga Ilbo. Un autre journal érige Hwang en héros pour son "but en or".

Le héros
Surnommé affectueusement Hwangsae ('La cigogne') en raison de la longueur de ses jambes et de la grâce de son style de jeu, Hwang Sun-Hong - le plus jeune élément de l'équipe sud-coréenne - devient un héros national à l'âge de 21 ans en inscrivant l'unique but de la rencontre. En prenant à son actif cinq des 25 buts inscrits par la République de Corée lors du premier tour, Hwang s'était imposé comme un choix naturel pour seconder l'expérimenté Choi Soon-Ho au sein de la ligne d'attaque.

Entendu
"Je ne m'attendais pas à une telle combativité de la part de mes joueurs. Choi Soon-Ho, Kim Poong-Joo et Gu Sang-Bum ont été incroyables. Nous avons été dominés physiquement en seconde période, c'est un problème que nous devrons régler pour la suite. Les Nord-coréens ont bien joué eux aussi, mais notre plan de jeu était meilleur. Et puis, la chance était de notre côté." Lee Hoe-Taik, sélectionneur de la République de Corée

"Nous manquons d'expérience internationale, c'est la raison de notre défaite aujourd'hui. Nous n'avons pas converti nos occasions et le gardien sud-coréen a réalisé une prestation exceptionnelle. Nous ferons de notre mieux lors des prochains matches pour décrocher notre qualification." Pak Du-Ik, sélectionneur de la RDP Corée

Et après ?
La République de Corée a enchaîné par des victoires sur la RP Chine et l'Arabie saoudite et un nul face aux EAU pour remporter le groupe. De son côté, la RDP Corée a rebondi en s'imposant contre le Qatar, mais n'a pu éviter la dernière place du groupe après des défaites face à la Chine et l'Arabie saoudite. Battus par la Belgique, l'Espagne et l'Uruguay, les Sud-Coréens n'ont pas poursuivi sur leur lancée lors de la phase finale disputée en Italie. Seule consolation pour les Guerriers de Taeguk : le magnifique but de Hwangbo Kwan contre l'Espagne.