Hier après-midi, le stade de Soccer City donnait la forte impression que la Coupe du Monde de la FIFA 2010 avait déjà commencé. Des centaines de personnes, souvent parées du maillot de l'équipe nationale sud-africaine, se pressaient aux alentours de l'enceinte située à proximité de la SAFA House de Johannesburg. C'est dans ce bâtiment que se situe notamment le quartier général du Comité organisateur (CO) de la Coupe du Monde de la FIFA 2010.

Le public n'était pas venu assister à un match, mais fêter le lancement de Football Friday. L'initiative consiste pour les Sud-Africains à célébrer la Coupe du Monde de la FIFA en portant le maillot de leur équipe de football préférée tous les vendredis et ce jusqu'au coup d'envoi de l'épreuve reine, le 11 juin 2010.

Dans la foule, se trouvaient notamment des centaines d'ouvriers en construction qui travaillent sans relâche à l'édification du stade. Le temps d'une courte pause, ils ont fêté à leur manière le lancement de Football Friday, en se rassemblant sur le toit de Soccer City pour agiter des drapeaux sud-africains.

Pour le Directeur général du Comité organisateur (CO) Danny Jordaan, le lancement de Football Friday marque la fin du débat sur l'état de préparation du pays en vue de la Coupe du Monde.

La Coupe du Monde va définir la manière dont le reste du monde perçoit l'Afrique du Sud. L'événement sera un tremplin pour notre pays et notre économie. Nous avons la chance de pouvoir jouer un rôle dans l'organisation d'une Coupe du Monde haute en couleurs.

Paul Bannister, Directeur général en exercice de l'International Marketing Council (IMC)

"Le monde est prêt"
En levant les yeux en direction des ouvriers rassemblés sur le toit de Soccer City, il a déclaré : "Ces hommes ont fait leur travail. Maintenant que les infrastructures sont quasiment prêtes, c'est à vous de jouer et de remplir votre rôle d'hôtes de la Coupe du Monde. Nous avons besoin de nos drapeaux, nous avons besoin de nos maillots et nous avons besoin de notre équipe, les Bafana Bafana. Le monde est prêt, les équipes se préparent et nous devons en faire autant".

Pour le Directeur général en exercice de l'International Marketing Council (IMC), Paul Bannister, la campagne Football Friday a pour but de fédérer tous les Sud-Africains derrière un événement qui devrait marquer un tournant pour l'Afrique du Sud. "La Coupe du Monde va définir la manière dont le reste du monde perçoit l'Afrique du Sud. L'événement sera un tremplin pour notre pays et notre économie. Nous avons la chance de pouvoir jouer un rôle dans l'organisation d'une Coupe du Monde haute en couleurs", a affirmé Bannister, qui a par ailleurs appelé à ce qu'un plus grand nombre de Sud-Africains participent à la campagne Football Friday d'ici le coup d'envoi de la compétition, le 11 juin 2010. Il reste 40 vendredis pour faire la fête.

Tandis que le public se divertissait au son de la Soweto Marimba Youth League accompagnée par les danseurs de la Diski Dance, les ouvriers sont prudemment descendus du toit pour reprendre le travail. Ils savent déjà qu'ils ont pris une part cruciale à la matérialisation du grand spectacle planétaire. Un peu partout dans le pays, les travaux touchent à leur fin. Quand ce sera chose faite, les Sud-Africains n'auront alors plus qu'à s'unir pour accueillir le monde en 2010.