La Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 ne nous a pas déçus. Pour cette première édition organisée sur le sol africain, le spectacle a été en tout point à la hauteur des promesses des organisateurs. En tant que site Internet officiel de la compétition, FIFA.com a proposé un large éventail d'interviews des grandes stars du ballon rond. Voici quelques-uns des meilleurs extraits de ces entretiens. Pour les lire en intégralité, cliquez sur le lien situé à droite.

Andres Iniesta (ESP), 12 juillet 2010
Je suis heureux, vraiment très heureux, d'avoir pu marquer ces buts décisifs. Mais c'est toute l'équipe qui a fait un excellent travail.

Diego Forlan (URU), 12 juillet 2010
Je savoure le fait d'avoir été nommé meilleur joueur d'Afrique du Sud 2010 et je suis vraiment ravi, tout en sachant que c’est le fruit de la splendide compétition réussie par l’équipe. C’est une nouvelle récompense pour cette belle période du football uruguayen.

Robin van Persie (NED), 11 juillet 2010
Cesc Fabregas est un joueur formidable. Je suis toujours étonné quand je vois qu'il n'est pas titulaire en équipe d'Espagne. J'avoue que je ne comprends pas. C'est pourtant un footballeur incroyable. Cela fait six ans que nous sommes ensemble à Arsenal et chaque année, il progresse. Ce n'est pas pour rien qu'il est capitaine à Arsenal. J'ai énormément de respect pour lui.

Antolin Alcaraz (PAR), 3 juillet 2010
Faire partie des 23, c’était déjà une grande surprise pour moi. Il y a eu trois ou quatre joueurs qui ont rejoint le groupe en fin de préparation. A l’époque, j’étais encore débutant en équipe nationale. Ça m’a fait énormément plaisir d’intégrer le groupe. Quant à ce match contre l’Italie où j’ai démarré dans le onze, je pense que c’est le sommet de ma carrière, notamment grâce à ce but. Je m’en souviendrai toute ma vie.

Martin Demichelis (ARG), 2 juillet 2010
En Amérique du Sud, la campagne qualificative est très difficile. Il suffit de regarder le tableau des quarts de finale pour se rendre compte que la moitié des équipes viennent de cette zone. Notre jeu et les capacités de Diego Maradona faisaient l'objet de critiques. L'entraîneur a changé, le style de jeu a changé, les joueurs aussi. Ça n'a pas été facile.

Eusebio (POR), 2 juillet 2010
Les joueurs ont tout donné à chaque match. C’est ça le plus important, parce que les résultats ont une part d’aléatoire. Nous savons que nous avons une grande équipe et que nous sommes prêts pour les prochains événements.

Jens Lehmann (GER), 2 juillet 2010
Nous avons vu de très bons matches et d’autres un peu moins passionnants. C’est normal dans une compétition de ce genre.

Eljero Elia (NED), 1er juillet 2010
On peut jouer beaucoup mieux qu'on ne l'a fait jusqu'à maintenant. Les résultats sont là mais nous n'avons pas réussi à imposer notre jeu et à montrer ce dont notre équipe est capable. Nous avons géré toutes les rencontres mais je suis sûr que nous pouvons faire beaucoup mieux et que nous ferons mieux.

Stephen Appiah (GHA), 29 juin 2010
On voit bien qu'il n'y a aucune tension, aucune pression. On sourit, on chante, on rit, tout ça. Je sais par expérience que plus on se met de pression, plus les choses ont tendance à se compliquer. Donc j'ai dit aux gars qu'ils devaient se libérer et que personne ne devait même penser aux matches.

Yasuhito Endo (JPN), 28 juin 2010
Nous avons beaucoup travaillé à l'entraînement pour arriver à nous projeter vers l'avant une fois le ballon transmis à un coéquipier. Les coups de pied arrêtés sont également un atout offensif important pour nous et notre jeu collectif est efficace.

Giovanni van Bronckhorst (NED), 27 juin 2010
On sait ce que ça fait de quitter une compétition après un mauvais match. En fait, on est habitués à cette sensation et on ne veut pas la connaître à nouveau. J'espère que ça se passera différemment ici. Quand je vois le niveau de jeu affiché par l'équipe ici en Afrique du Sud, je suis enthousiaste.

Rafa Marquez (MEX), 26 juin 2010
Avec ou sans brassard, mon comportement sur le terrain ne change pas. Mais c'est une grande responsabilité et une excellente source de motivation. Ça donne envie de montrer l'exemple. C'est un honneur.

Sylvain Wiltord (FRA), 24 juin 2010
C’est absolument inexplicable et inquiétant. Cette équipe n’est vraiment pas belle à voir jouer. Il y a un vrai manque d’envie, de relations techniques entre les joueurs… Cela ne peut pas venir que du coach.

Salomon Kalou (CIV) 24 juin 2010
Je pense que tous, nous nous sommes mis beaucoup de pression car cette Coupe du Monde se joue sur notre continent. Les attentes étaient énormes, on se devait d’être performant. Mais cette pression nous a plus stressés qu’autre chose, voire inhibé nos talents. On a vu que certains joueurs n’ont pas été à la hauteur de l’événement. Leurs qualités ont été annihilées par la pression.

Marek Hamsik (SLK), 23 juin 2010
Nous aurions pu mieux faire. Nous n’avons pas montré notre meilleur visage, et pour le dernier match de groupe, on devra impérativement montrer des améliorations.

Xavi (ESP), 23 juin 2010
Je suis un romantique du football, un peu comme Cruyff. Tous les deux, on aime un football porté vers l’attaque, attrayant et joyeux. Quand on gagne en jouant comme ça, le plaisir est deux fois plus intense. La Suisse a gagné avec une tactique différente, en faisant tout pour neutraliser notre jeu.

Dirk Kuyt, 23 juin 2010
Mon boulot consiste à me battre sans cesse sur le terrain pour récupérer des ballons. Évidemment, tout le monde veut jouer un beau football, gagner et marquer des buts fantastiques. Mais il ne faut pas oublier que c’est la Coupe du Monde et que toutes les équipes sont à craindre.

Michael Bradley (USA), 22 juin 2010
J'essaie de jouer comme ça chaque fois que j'entre sur le terrain. Que ce soit une Coupe du Monde, un match de championnat ou un entraînement, ça ne change rien. C'est ça, mon jeu. C'est important pour moi de savoir ce que je dois faire pour aider l'équipe. J'essaie toujours d'apporter la même contribution.