Succès, fierté et unité, sont les trois mots le plus souvent exprimés par les Sud-Africains pour décrire les effets de l’organisation de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 dans leur pays. De plus, ces éloges sont renforcés par les expériences positives vécues sur place par les supporters du monde entier durant la compétition, comme le témoigne un sondage post-compétition effectué à l’initiative de la FIFA.

En décembre 2008, la FIFA a en effet commandité une enquête d’opinion en six volets afin de sonder l’opinion publique en amont de la compétition, pendant celle-ci et même après le coup de sifflet final. Le dernier de six volets est à présent refermé et il en ressort que le pays a éprouvé une fierté croissante envers cette Coupe du Monde considérée comme un grand succès non seulement en termes d’organisation mais aussi au regard de sa vocation sociale pour promouvoir l’unité nationale.

Interrogée en 2008 au sujet de la capacité de la Coupe du Monde de la FIFA à rapprocher les Sud-Africains, la population a répondu positivement à 75%. Les derniers chiffres confirment que le tournoi à bel et bien atteint cet objectif, 91% des personnes interrogées estimant leur pays à présent plus uni. Les résultats post-tournoi traduisent également une confiance accrue au niveau national, neuf Sud-Africains sur dix éprouvant un sentiment national plus fort qu’avant la compétition et 87% se sentant plus confiants que jamais au regard des possibilités de leur pays.

Comme le démontre également l’enquête réalisée auprès des visiteurs étrangers, les impressions positives laissées par le tournoi n’ont toutefois pas uniquement été le fait des Sud-Africains. Près des trois-quarts des personnes interrogées ont déclaré avoir visité l'Afrique du Sud pour la première fois, et y être resté en moyenne douze jours, combinant leur séjour avec d’autres activités touristiques ; or pas moins de 83% des supporters étrangers ont exprimé leur intention de revenir dans le pays, et 94% recommanderaient volontiers l’Afrique du Sud à leurs parents et amis. Ces commentaires rejoignent les échos perçus auprès des Sud-Africains eux-mêmes, dont 93% avaient déclaré avant la compétition s’attendre à ce que le secteur du tourisme bénéficie le plus de la Coupe du Monde.

"Ces résultats confirment ce que nous avons pu percevoir en Afrique du Sud, à savoir que l’événement allait être un grand succès. Je suis ravi de voir que notre confiance se reflète aussi au travers de l’opinion publique", a commenté le Secrétaire Général de la FIFA, Jérôme Valcke.

Autre aspect salué par les visiteurs étrangers : le pays était bel et bien prêt. Les stades, construits ou rénovés pour l’occasion, ont été appréciés des supporters à 99% – un véritable plébiscite pour le travail des milliers d’ouvriers impliqués dans les travaux.

Avec 98% de commentaires positifs sur l’atmosphère d’ensemble en Afrique du Sud, il est clair que les visiteurs sont retournés chez eux avec d’agréables souvenirs de leur séjour. Cet aspect est également marqué par le fait que 84% des personnes interrogées a mieux noté le pays après l’événement qu’il ne l’avait fait avant. Le nombre de Sud-Africains pensant que les visiteurs seraient confrontés à la menace de la criminalité est par ailleurs passé de 66% avant le tournoi à 27% après le tournoi.

Mais s’il est un sentiment qui prévaut au vu des ces enquêtes, c’est bien la fierté. En effet, 91% des Sud-Africains se sont dits fiers que leur pays ait pu prouver que les sceptiques avaient tort.

Le sondage international a été mené auprès d’une sélection aléatoire de 1 480 supporters du monde entier présents lors de la compétition, après quoi une enquête téléphonique de suivi a été effectuée à l’issue de la compétition.

L’enquête d’opinion locale a été réalisée auprès de 1 000 Sud-Africains dans les principales villes du pays et les villes hôtes de la Coupe du Monde de la FIFA 2010, avec des quotas représentatifs d’ethnies, d’âges et de sexes.

Pour plus d’informations sur ces enquêtes d’opinion, veuillez contacter la FIFA par courriel à marketingcomm@fifa.org.