Ezechiel N'Douassel possède tout ce dont un attaquant moderne peut rêver. Sa taille (1m92) le prédispose bien sûr à faire valoir son jeu de tête sur le front de l'attaque, mais sa technique et sa vitesse lui donnent aussi des ailes sur le flanc gauche. Les qualités de l'attaquant de 23 ans du Club africain (Tunisie) ne seront donc pas de trop pour son Tchad natal à l'heure d'affronter la Tanzanie, en matches éliminatoires de la Zone Afrique pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014.

"Le football est comme un don  pour moi, je suis aussi à l'aise du pied gauche que du pied droit et j'aime autant marquer que faire marquer mes partenaires", confie l'intéressé au micro de FIFA.com. Cette confiance en lui même fait également partie de son arsenal du parfait attaquant. Il faut croire que cela fonctionne, puisqu'en club ou en sélection, il marque en moyenne un but tous les deux matches.

Repéré très jeune par le Tourbillon FC, un des clubs les plus titrés du championnat tchadien, il s'y engage pour la saison 2006/07, et y inscrit 36 buts en 56 matches, à seulement 18 ans. Ses qualités ne passent pas inaperçues, et lui servent de tremplin vers l'Algérie, où il joue d'abord une saison au MC Oran, avant de passer deux ans et demi à l'USM Blida. Ndouassel continue d'enfiler les buts, et de rêver. Pendant ses années algériennes, il part faire quelques essais en Europe. Son nom résonne en Russie, en Angleterre, en Espagne et en Belgique - il passera quelques mois à Dender, en division 2 -, son pédigrée aiguise l'appétit de clubs comme Monaco ou Marseille, mais Blida ne veut pas brader son joyau.

Héros binational 
C'est finalement chez le voisin tunisien qu'il atterrit début janvier 2011, où il signe pour quatre ans au Club Africain. Son efficacité continue à faire merveille, mais c'est paradoxalement sous les couleurs du Tchad qu'il deviendra l'idole en Tunisie, le 8 octobre dernier, lors de la dernière journée de qualification du Groupe K pour la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2012. Les Aigles de Carthage sont au coude à coude avec le Malawi pour la seconde place, synonyme de qualification, et battent le Togo 2:0 tout en priant pour que les Flammes se fassent accrocher par le Tchad. Contre toute attente, les Saos arrachent le match nul 2:2 dans les arrêts de jeu, sur une passe décisive d'Ezechiel Ndouassel.

Bon dernier du groupe, le Tchad n'avait rien à espérer. Mais pour une sélection qui aspire à gravir les échelons dans la hiérarchie continentale, tout point est bon à prendre. "Je suis vraiment heureux de ce résultat, et d'avoir pu accrocher le Malawi qui nous avait battu 6:2 au match aller. Tant mieux si ça qualifie la Tunisie", commente le héros involontaire des Rouge et Blanc. C'est d'ailleurs invité par la fédération tunisienne que toute l'équipe du Tchad est venu faire un stage de préparation à Sousse, pour son premier match de qualification à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014, contre la Tanzanie.

La première marche
Pour celui qui a commencé à fréquenter l'équipe nationale à l'âge de 16 ans, et connu sa première cape à 18, c'est le début d'un rêve qu'il veut à tout prix concrétiser. Le Tchad n'entame que la quatrième campagne de qualification de son histoire, et Ndouassel ne veut pas rester sur le souvenir de 2010, ou les Saos avaient terminé derniers de leur groupe au Tour 2. Il garde tout de même le souvenir encourageant de deux victoires glanées en chemin contre le Congo et le Soudan. 

En progression constante depuis quelques années, concrétisée par un bond de neuf places au dernier Classement mondial FIFA/Coca-Cola, le Tchad a besoin, selon Ndouassel, d'un déclic pour se rapprocher encore de l'élite : "La situation du pays fait que les jeunes ne sont pas tournés vers le sport. Le football peut vraiment améliorer l'image d'un pays, pour lui-même et aux yeux des autres. Les gens ont complètement oublié le foot depuis une dizaine d'années, il faut que ça change. Il faut sensibiliser les jeunes pour qu'ils reviennent vers le sport et que le niveau général s'améliore".

Ce message prendra certainement une autre dimension en cas de succès contre la Tanzanie les 11 et 15 novembre prochains.