Fenomeno. Ce surnom suffit à rappeler la trajectoire de Ronaldo Luis Nazario de Lima, marquée notamment par un statut de meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du Monde de la FIFA. Quinze réalisations en 11 matches, étalés sur quatre éditions : États-Unis 1994, France 1998, Corée/Japon 2002 et Allemagne 2006. Une moyenne de 1,4 but par match. Il faut être un footballeur hors norme pour établir un tel record. Mais les grands sportifs se doivent aussi d’être de grands hommes. Sur ce plan, Ronaldo a pu donner l’exemple ce jeudi 1er décembre en acceptant un poste au sein du Conseil d’administration du Comité d’organisation local (COL) de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014.

Ronaldo jouera un rôle actif au sein de cette entité, où il contribuera aux missions de direction et à la réalisation des projets. Outre les fonctions administratives, le Fenomeno prêtera son image à la Coupe du Monde de la FIFA. "Il n’est pas meilleur ambassadeur pour représenter l’identité brésilienne que Ronaldo, qui symbolise tout ce que notre pays peut faire de plus abouti. Nous avons accompagné sa carrière jalonnée de succès et nous savons que c’est l’homme de la situation", a déclaré le président du COL, Ricardo Teixeira.

L’ancien attaquant a accepté la mission et promis d’utiliser son image pour faire en sorte que le Brésil réussisse son entreprise : "C’est un honneur pour moi d’accepter un tel défi. Cette Coupe du Monde de la FIFA appartient au peuple brésilien et je tiens à apporter ma pierre à l’édifice. Nous allons suivre de près toute la préparation afin que tout le monde soit fier de la Coupe du Monde de la FIFA".

Un nouveau défi
Le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter, a lui aussi tenu à commenter la nouvelle. "Ronaldo a été un excellent joueur. Il a été élu à trois reprises Joueur de l’année par la FIFA, il a remporté les Coupes du Monde de la FIFA 1994 et 2002, il a pris part à quatre Coupes du Monde de la FIFA et, surtout, il est le meilleur buteur de l’histoire de la compétition. Nous sommes très satisfaits de son engagement au sein du Comité d’organisation local de la Coupe du Monde de la FIFA 2014. Nous sommes certains qu’il jouera un rôle décisif à l’occasion de sa cinquième Coupe du Monde de la FIFA, la première qu’il vivra depuis le bord du terrain. Nous lui souhaitons le meilleur dans ce nouveau défi".

Depuis son passage à São Cristóvão, le club qui l’a vu naître au football, Ronaldo a toujours été admiré pour sa virtuosité. Né à Bento Ribeiro, Ronaldo disposait tout juste de l’argent nécessaire pour rejoindre son club en transports en commun. Découvert à 17 ans par Jairzinho, l’une des grandes vedettes de la Seleçao sacrée à la Coupe du Monde de la FIFA 1970, Ronaldo commence sa carrière à Cruzeiro et obtient rapidement sa première convocation en équipe nationale U-17. Ses prestations impressionnantes convainquent rapidement le PSV Eindhoven de lui offrir un contrat. C’est en 1994 qu’il prend part à sa première Coupe du Monde de la FIFA. Cependant, il doit se contenter d’un rôle de remplaçant.

Du pire au meilleur
L’un des plus grands attaquants de l’histoire est en train de parfaire sa formation. Meilleur buteur de la Copa Libertadores 1993, du championnat des Pays-Bas 1994/95 et du championnat d’Espagne 1996/97, il décrochera également la médaille de bronze au Tournoi Olympique de Football Masculin de 1996. C’est aussi à cette période, précisément en 1996 alors qu’il évolue au FC Barcelone, que le Fenomeno est élu pour la première fois Joueur de l’année par la FIFA.

La nouvelle vedette du football mondial bisse en 1997, une saison au terme de laquelle il rejoint l’Inter Milan, puis décroche une troisième couronne en 2002, après avoir enlevé le classement des buteurs de la Coupe du Monde de la FIFA malgré un terrible enchaînement de blessures. Passé au Real Madrid, il est couronné pichichi en 2003/2004. Après un nouveau passage en Italie, à l'AC Milan cette fois, 2007 et 2008, il atterrit en 2009 à Corinthians, club brésilien où il va mettre un terme à sa carrière en 2011.

Une fois les crampons raccrochés, il devient ambassadeur de l’ONU et se voit chargé de plusieurs initiatives, notamment l’organisation d’un match du Brésil à Haïti. Après avoir mis en place plusieurs affaires dans le management du sport, Ronaldo Luis Nazario de Lima présente toutes les compétences pour devenir une pièce fondamentale du dispositif de préparation de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014.