La longue route menant à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a débuté par une victoire 5:2 du Belize sur Montserrat à Couva, à Trinité-et-Tobago. Le premier des 832 matches programmés à travers les six confédérations a généré une avalanche de buts et une affluence d'environ 150 personnes. La minuscule île de Montserrat ne possédant pas de stade adéquat pour accueillir le match aller, celui-ci se disputait dans le stade Ato Boldon, sur l'île de Trinité.

Au repos, le score était de 1:1, mais en inscrivant quatre buts en seconde période, le Belize a pratiquement annihilé les chances de l'équipe de Kenny Dyer avant le match retour, dimanche à Belmopan. Buteur aux 24ème, 74ème et 83ème minutes, Deon McCauley s'est offert son moment de gloire en signant le premier triplé de la campagne qualificative pour Brésil 2014.

L'entame est pourtant à l'avantage de Montserrat, sur un terrain rendu glissant par les grosses averses qui se sont abattues sur la partie centrale de la république caribéenne en début de soirée. Dès la sixième minute, Julian Wade contraint le gardien bélizien Shane Orio à s'employer, mais les Jaguars ne tardent pas à se réveiller. Après avoir provoqué trois corners successifs, c'est en toute logique qu'ils ouvrent le score au milieu de la première période. Bien lancé en profondeur, McCauley exécute une conclusion pleine de sang froid face à Micah Hilton.

Mais les "locaux" sont récompensés de leurs efforts par un but égalisateur, qui intervient juste avant le repos. Depuis la gauche, Luevon O’Garro ajuste une balle profonde près du but qui permet à Jay Lee Hogdson de battre Orio. Le public s'attend alors à une seconde période accrochée.

À sens unique
La sélection bélizienne ne voit pas les choses de la même manière. Sous une pluie battante, elle prend le jeu à son compte dès la reprise. Au bout de cinq minutes, elle reprend l'avantage par l'intermédiaire de Harrison Roches, suite à une bonne combinaison entre Elroy Kuylen et McCaulay. Montserrat n'arrange pas son cas lorsqu'une mésentente entre le défenseur Anthony Griffith et son gardien permet à Kuylen de tripler la mise dans un but grand ouvert.

Malgré toute leur bonne volonté, les Caribéens encaissent un quatrième but à la 75ème minute sur un bel enchaînement amorti de la poitrine - frappe de McCauley. Dans ce match désormais à sens unique, l'inévitable McCauley s'offre le triplé en filou : après avoir dépossédé Hilton du ballon à l'orée de la surface, il conclut d'une frappe rasante dans les cages vides. Montserrat sauve tout de même l'honneur lorsque Hodgson inscrit son deuxième but personnel en reprenant d'un puissant coup de tête un centre venu de la gauche.

"Nous sommes contents de cette victoire, d'autant plus que nous sommes venus mettre cinq buts ici à Trinité", s'est réjoui le sélectionneur centraméricain José de la Paz. "Ça n'arrive pas souvent de marquer autant de buts à l'extérieur. Nous devons remercier Dieu pour nous avoir permis de disputer le premier match de la campagne de qualification pour la Coupe du Monde brésilienne. La première période a été équilibrée, mais ensuite, nous avons dominé la deuxième mi-temps en marquant quatre buts. Nous ne devons pas nous relâcher avant le match retour car Montserrat pourrait très bien changer de tactique et nous surprendre. J'ai déjà dit à mes joueurs que nous devons rester concentrés et finir le travail pour passer au tour suivant."

"Ça n'a pas de prix"
Héros de la soirée, McCauley ne cachait pas sa joie : "C'est énorme de marquer trois buts dans un match de qualification pour la Coupe du Monde. C'est la première fois que je mets un triplé chez les A. Y parvenir sur le premier match de la compétition préliminaire pour Brésil 2014, ça n'a pas de prix. Je trouve que le collectif a bien fonctionné, cela a été la clé de la rencontre. Ce serait vraiment une grosse performance si nous pouvions atteindre les dernières phases des qualifications dans la CONCACAF".

Naturellement déçu par l'ampleur du score, le sélectionneur de Montserrat Kenny Dyer gardait le moral en vue du match retour. "Nous avons effectué une grosse préparation mais tout s'est écroulé en seconde période en l'espace d'environ dix minutes. C'est ça le plus décevant à mes yeux, car nous avions réalisé une belle première période. À la mi-temps, nous pensions qu'il y avait la place de faire quelque chose mais les choses ont tourné autrement. Maintenant, il va falloir se souder et se préparer pour le prochain match. Nous pouvons garder la tête haute et aller chercher un résultat positif au Belize."