L'annonce de l'attribution de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2013 à l'Afrique du Sud, en remplacement de la Libye n'a pas surpris outre mesure. Elle confirme la capacité du futur pays organisateur à accueillir des tournois d'envergure internationale. L'expérience et les infrastructures héritées de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™, à commencer par les stades, font du géant africain un candidat idéal à l'organisation d'événements internationaux majeurs.

Pourtant, quatre ans avant la tenue de la première phase finale sur le continent africain, un grand scepticisme avait accueilli la décision sud-africaine de construire une série de stades de tout premier plan, notamment sur la capacité de la "nation arc-en-ciel" à pérenniser ses installations une fois le tournoi terminé.

Heureusement, l'Afrique du Sud n'a pas attendu l'annonce de la double attribution de la CAN 2013 et du Championnat d'Afrique des Nations de la CAF 2014 pour faire taire les critiques. D'ores et déjà, les stades construits pour le grand rendez-vous mondial de l'an passé vibrent au rythme des événements sportifs et des spectacles. Loin de l'étiquette d'usines à gaz que certains leur promettaient déjà, la majorité de ces enceintes sont aujourd'hui économiquement viables. Par ailleurs, des projets ont déjà été mis en œuvre pour que ces glorieux témoignages de la Coupe du Monde de la FIFA 2010™ s'inscrivent dans une politique à long terme.

"Pour la première fois de notre histoire, des stades de premier rang dédiés au football ont été construits sur l'ensemble de notre territoire", rappelle Dany Jordaan, président du Comité Organisateur de la Coupe du monde de la FIFA™. "Le ballon rond est de loin le sport le plus populaire en Afrique du Sud. Nous avons donc besoin de stades. Le défi qui se pose désormais à nos villes est de trouver la meilleure façon d'utiliser ces enceintes en associant les clubs, les manifestations et les activités commerciales. Beaucoup sont déjà parvenues à le faire. Bien entendu, l'ensemble de ces installations seront d'une importance fondamentale pour la CAN 2013."

La cathédrale Soccer City 
Désormais connu sous le nom de FNB Stadium, le majestueux Soccer City, véritable cathédrale du football sud-africain, est probablement le plus actif de ces stades. Quelques semaines seulement après le triomphe de l'Espagne en finale de la Coupe du Monde, le ballon ovale prenait la relève avec une rencontre historique entre les Springboks et les All Blacks, disputée devant une foule record. Outre l'organisation de nombreuses finales de football, l'écrin de Johannesburg a aussi accueilli de nombreux concerts, dont celui de U2. Le mois prochain, ce sera au tour des Britanniques de Coldplay. Par ailleurs, le FNB Stadium est devenu l'antre des Kaizer Chiefs, l'une des équipes les plus plus populaires du pays.

De son côté, le stade Moses Mabhida de Durban a redoublé d'activité, se muant en infrastructure multifonctionnelle. En janvier dernier, le premier match de cricket entre l'Afrique du Sud et l'Inde s'est disputée devant plus de 62 000 spectateurs, une rencontre organisée en l'honneur du légendaire Makhaya Ntini, lanceur international qui avait participé au tirage au sort final d'Afrique du Sud 2010.

Le stade Moses Mabhida accueille également les rencontres d'AmaZulu, pensionnaire de la Premier Soccer League. Fort de son arche et de son téléphérique, l'amphithéâtre de Durban est devenu l'un des lieux touristiques les plus visités de la ville.

Les autres stades :

Stade Mbombela
• Il accueille de nombreuses rencontres de PSL. Certaines équipes, comme les Wits, l'utilisent parfois.
• Des matches de rugby s'y déroulent régulièrement, comme ce fut le cas pour plusieurs rencontres de l'élite sud-africaine cette saison.
• En mars dernier, la finale de la Nedbank Cup entre les Orlando Pirates et les Black Leopards s'y est jouée à guichets fermés.
• Les Bafana Bafana ont récemment affronté le Niger à Nelspruit à l'occasion d'un match qualificatif pour la CAN 2012.

Stade Peter Mokaba
• Le stade de Polokwane a lui aussi connu son lot d'activité, avec un grand nombre de grands chocs cette année. Les Kaizer Chiefs s'y sont notamment distingués à plusieurs reprises.
• 18 rencontres de PSL s'y sont jouées au total.
• Cette saison, les Black Leopards, nouveaux venus dans l'élite, ont eu l'honneur de jouer leurs rencontres à domicile dans le magnifique stade du nord du pays.
• Le stade Peter Mokaba a aussi accueilli un match des Blue Bulls, l'une des meilleures équipes de rugby d'Afrique du Sud.

Nelson Mandela Bay Stadium
• Les Springboks et les All Blacks se sont récemment affrontés dans la somptueuse arène de Nelson Mandela Bay/Port Elizabeth.
• Le stade héberge actuellement les Eastern Province Kings du Cap-Oriental.
• Certains clubs de la PSL ont choisi ce stade pour y disputer leurs matches le cas échéant.