L'Argentine et l'Uruguay ont disputé quelques-uns des matches les plus anciens de l'histoire du football mondial. C'est pour cela qu'à la veille de la confrontation entre les deux équipes pour le compte de la neuvième journée des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, FIFA.com revient sur cinq épisodes historiques du clasico entre les deux riverains du Rio de La Plata.

1. Uruguay 0:6 Argentine
20/07/1902 : Montevideo - Match amical

Certains avancent que la première rencontre entre les deux équipes a eu lieu en mai 1901, mais la vérité est que l'Uruguay et l'Argentine se sont affrontés pour la première fois en 1902, dans ce qui est considéré comme le premier match amical international entre des pays n'appartenant pas aux Iles britanniques. La partie s'est disputée à Montevideo et a été remportée par les Argentins 6:0, ce qui constitue encore à l'heure actuelle le plus gros score à l'extérieur dans le derby du Rio de La Plata. Au total, les deux pays ont croisé le fer 178 fois, avec un bilan de 83 victoires albicelestes pour 287 buts marqués, 41 nuls et 54 succès charrúas avec 214 buts inscrits. L'Argentine et l'Uruguay sont les deux pays du monde qui se sont le plus affrontés dans l'histoire du sport roi.

2. Uruguay 4:2 Argentine
30/07/1930 : Estadio Centenario, Montevideo - Finale de la Coupe du Monde de la FIFA™

La première édition de la Coupe du Monde de la FIFA™ a lieu en Uruguay. À l'image de ce qui s'était produit deux ans plus tôt au Tournoi Olympique de Football, Amsterdam 1928, les deux voisins rioplatenses se retrouvent en finale. Dans un Estadio Centenario plein comme un œuf, les visiteurs atteignent le repos avec un avantage d'un but (2:1), grâce à des réalisations de Carlos Peucelle et Guillermo Stábile. En deuxième période, la Celeste fait parler son habituel garra. Elle accule l'Argentine sur son but et finit par l'emporter 4:2. Les buts charrúas sont signés Pablo Dorado, Pedro Cea, Victoriano Iriarte et Héctor Castro.

"On est passé à côté, voilà la vérité. Je me ressentais encore d'une blessure et j'ai dû sortir. Ils ont commencé à hausser le rythme et nous, avec tout le respect que je dois à mes coéquipiers, nous avons manqué de courage. J'ai tellement pleuré ce jour-là ! Chaque fois que j'y repense, ça me donne la rage", se souvenait Francisco Varallo au micro de FIFA.com dans l'un des derniers entretiens de sa vie. La revanche mettra 56 ans à venir.

3. Argentine 1:0 Uruguay
16/06/1986 : Estadio Cuauhtémoc, Puebla - Huitième de finale de la Coupe du Monde de la FIFA™

L'après-midi de Pedro Pablo Pasculli. Ainsi pourrait-on intituler cette célèbre victoire de l'Albiceleste, qui jouait en bleu ce jour-là, devant la Celeste d'Omar Borras. Les Uruguayens, tout vêtus de blanc, avaient pris toutes les précautions nécessaires pour neutraliser Diego Maradona, mais ne s'attendaient certainement pas à ce que le seul but du match soit inscrit par l'attaquant de Lecce, seul devant le but après un rebond sur Eduardo Acevedo. "Ça n'a pas été un triomphe, mais je commençais à en avoir sérieusement marre de la paranoïa des Uruguayens et en plus, ça faisait 56 ans qu'on ne les avait pas battus en Coupe du Monde", commentera Maradona dans son autobiographie Yo soy el Diego. Cette phrase résume à la perfection un match âpre, comme en témoignent les sept cartons jaunes distribués ce jour-là. La victoire de Maradona et ses coéquipiers ouvrira la voie du deuxième titre mondial de l'Argentine. L'anecdote ? Pasculli, qui avait été titularisé une seule fois jusque-là, contre la République de Corée lors du premier match, ne jouera plus une seule seconde lors de ce tournoi.

4. Uruguay 0:1 Argentine
14/10/2009 : Estadio Centenario, Montevideo - Qualifications sud-américaines

Uruguayens et Argentins abordent la dernière journée des qualifications sud-américaines pour Afrique du Sud 2010 avec comme enjeu pour les deux équipes la quatrième et dernière place directement qualificative pour la Coupe du Monde de la FIFA™. Le match est tendu, sans grandes émotions, mais avec un héros inattendu au bout du compte. Mario Bolatti, entré en jeu à la 79ème minute, reçoit un ballon dévié dans la surface. Il reprend et parvient à tromper Fernando Muslera, offrant ainsi à l'Argentine la qualification directe pour l'Afrique du Sud ainsi que sa première victoire en 33 ans à Montevideo.

La soirée se terminera par une déclaration peu courtoise de Maradona aux journalistes argentins. Les Charrúas, de leur côté, valideront leur billet pour l'épreuve reine du football mondial en battant le Costa Rica en barrages. En Afrique du Sud, la Celeste prendra une excellente quatrième place.

5. Argentine 1:1 (4:5 t.a.b.) Uruguay
16/07/2011 : Estadio Gral. Brigadier Estanislao López, Santa Fe - Quart de finale de la Copa América

Après 18 ans sans titre officiel, l'Argentine organise la Copa América 2011 dans l'idée de renouer avec sa gloire d'antan. En quart de finale, l'Albiceleste a rendez-vous avec l'Uruguay. L'occasion semble idéale pour se venger de la fatidique demi-finale de 1987, où les Uruguayens l'avaient emporté 1:0 à Buenos Aires. Mais ce 16 juillet 2011, les Charrúas gâchent une nouvelle fois la fête en s'imposant 5:4 aux tirs au but (1:1 à la fin du temps réglementaire). Diego Pérez - exclu par la suite - et Gonzalo Higuaín ont marqué tandis que lors de la série de penalties, Carlos Tevez échoue devant le gardien uruguayen Fernando Muslera. Cette victoire ouvre la voie royale aux Uruguayens, qui remportent la compétition et passent devant les Argentins en tête du classement des vainqueurs de l'épreuve (15 titres à 14).

Votre opinion !
D'autres confrontations entre l'Argentine et l'Uruguay vous ont-elles marqué ? Cliquez sur "Votre opinion ?" et partagez vos souvenirs.