Une journée après avoir assisté au premier match disputé dans un stade de la Coupe du Monde de la FIFA™, à Fortaleza, les représentants de la FIFA, du Comité Organisateur Local (COL) et du Gouvernement fédéral se sont retrouvés à Brasília. Ce lundi 28  janvier 2013, à 500 jours du coup d'envoi de Brésil 2014, la délégation a reçu des informations techniques sur les travaux et le calendrier actualisé des préparatifs de l'Estádio Nacional pour le match d'ouverture de la Coupe des Confédérations de la FIFA, le 15 juin 2013.

FIFA.com vous livre les principales déclarations de la conférence de presse qui a suivi l'inspection du stade.

Jérôme Valcke, Secrétaire général de la FIFA
C'est un jour triste pour le Brésil. Le Président de la FIFA, Joseph Blatter, a envoyé une lettre à la Présidente Dilma Rousseff pour lui faire part de sa tristesse au sujet des jeunes gens qui ont trouvé la mort dans le Rio Grande do Sul.

Nous sommes aujourd'hui à 500 jours de la Coupe du Monde de la FIFA. Ce matin, nous avons signé un protocole d'entente avec le Ministère des Communications relatif aux défis auxquels nous sommes confrontés dans le domaine des télécommunications, secteur essentiel dans l'organisation de la Coupe du Monde de la FIFA. La personne la plus importante que j'ai rencontrée ici aujourd'hui est l'ingénieur Maruska Lima, qui doit relever le défi de livrer le stade à la FIFA en avril. C'est un stade impressionnant, sans doute l'un des plus beaux que j'aie jamais vus. Je suis certain qu'une fois terminé, il continuera d'être l'un des souvenirs les plus spectaculaires de 2014 dans cette ville.

Aujourd'hui, nous avons encore 500 jours devant nous et nous travaillons très bien et de façon conjointe avec le Gouvernement fédéral, les gouverneurs et les maires. Aujourd'hui, nous nous rendrons à Salvador et demain à Rio de Janeiro. Nous allons continuer à travailler avec les six villes hôtes de la Coupe des Confédérations de la FIFA et je peux affirmer que tout est sur la bonne voie. Nous aurions préféré que le délai initial de décembre 2012 soit respecté, mais la décision de l'étendre jusqu'au mois d'avril a été prise par tout le groupe : le Gouvernement fédéral, les villes hôtes, la FIFA et le COL. Ce qui ne peut pas arriver, c'est de dépasser ce délai d'avril. Il est nécessaire de faire en sorte que tout soit prêt d'ici là : la pelouse, le toit, les sièges, les loges, les solutions technologiques, etc.

José Maria Marin, Président du COL
En tant que Président du COL, je tiens à réaffirmer notre solidarité totale avec toutes les familles des victimes de la grande tragédie du Rio Grande do Sul. Nous venons de vivre des moments très constructifs et je veux féliciter le Gouverneur du District fédéral, Agnelo Queiroz. Nous sommes fiers de cette grande œuvre, qui sera un grand héritage pour la ville de Brasília.

Aldo Rebelo, Ministre du Sport
Nous avions prévu pour aujourd'hui un événement festif pour célébrer les 500 jours qui nous séparent de la Coupe du Monde de la FIFA. Cet événement a été annulé par respect pour les victimes de la grande tragédie qui s'est abattue sur notre pays et que nous avons tous pu suivre dans le Rio do Grande do Sul, dans la ville de Santa Maria.

Aujourd'hui, nous avons eu une réunion technique préalable à l'inspection des travaux, au cours de laquelle nous avons reçu toutes les informations concernant l'ouverture de la Coupe des Confédérations de la FIFA, ici à Brasília. Du point de vue du Gouvernement, je peux dire que cette réunion a été très productive. La visite nous a permis de poser des questions d'ordre technique sur plusieurs aspects de l'état d'avancement des travaux, non seulement dans le domaine du génie civil, mais également en ce qui concerne l'installation des systèmes de télécommunications, de la télévision et de la sécurité, comme l'exige un événement de l'envergure de la Coupe des Confédérations de la FIFA.

Agnelo Queiroz, Gouverneur du District fédéral
La fête que nous avions prévue pour célébrer les 500 jours qui nous séparent de la Coupe du Monde de la FIFA a été annulée. Aujourd'hui, nous voulons transformer cette décision en un geste de solidarité avec les familles des victimes de la tragédie du Rio Grande do Sul. Il s'agit évidemment de notre principale préoccupation en ce moment. Cependant, nous avons tenu une réunion technique interne pour passer en revue tous les aspects et donner au COL, au Ministre et à la FIFA les garanties d'une livraison dans les délais.

Ce match d'ouverture de la Coupe des Confédérations de la FIFA entre le Brésil et le Japon reviendra pour nous à présenter la capitale de notre pays au monde entier. C'est pour cela que nous construisons un stade à la hauteur de notre patrie et de notre peuple. Ce sera un stade durable qui donnera toutes les garanties de confort et de sécurité aux spectateurs, mais qui surtout sera un outil de développement social pour la ville après le tournoi. Nous sommes déterminés et dévoués à la réalisation de ces objectifs, en plus de la mise en œuvre progressive d'événements tests afin d'être prêts le 15 juin, pour le match d'ouverture de la Coupe des Confédérations de la FIFA, où le stade sera rempli. Nous avons aujourd'hui 4 000 ouvriers répartis en trois équipes qui travaillent de façon ininterrompue. Ainsi, 50 ans après, nous apportons de nouveau à notre ville cet esprit d'entreprise et cet espoir, avec des personnes venant de différentes régions du Brésil pour construire ce monument magnifique qui fera date dans notre histoire.