LE FILM DE LA JOURNÉE - Dans le mythique Stade Azteca, la Jamaïque a réussi un petit exploit en tenant en échec le Mexique (0:0) pour le compte de la première journée du tour "Hexagonal" final des qualifications de la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Dans les autres rencontres, le Honduras a fait boire la tasse d'entrée aux États-Unis de Jürgen Klinsmann avec une victoire à domicile 2:1, tandis que le Panama a gâché un avantage de deux buts pour finalement concéder le nul avec le Costa Rica.

FIFA.com
revient sur une soirée riche en action dans la CONCACAF.

L'affiche
Honduras 2:1 États-Unis
Sous le climat humide de San Pedro Sula, les États-Unis ont subi leur première défaite lors d'une journée inaugurale de dernière phase qualificative depuis le passage au format hexagonal en 1988. Klinsmann avait opté pour une défense new-look et quelque peu inexpérimentée, laissant notamment sur le banc le chevronné et habituel capitaine Carlos Bocanegra. Malgré cela, ce sont les Américains qui ouvrent le score à la 36ème minute, Clint Dempsey reprenant de volée une magnifique balle lobée de Jermaine Jones pour aller nettoyer la lucarne hondurienne. Débuts de rêve pour les États-Unis, mais rêve de courte durée, le Honduras égalisant sur une frappe superbe de Juan Carlos Garcia cinq minutes avant la pause. Dès le retour des vestiaires, on sent une sérieuse baisse d'inspiration chez les Américains. Les Honduriens en profitent par l'inévitable Jerry Bengston. À 11 minutes du terme, l'attaquant de New England Revolution profite d'une erreur de la défense pour offrir les trois points aux Catrachos.

Les autres rencontres

En déplacement au Panama, le Costa Rica a comblé un retard de deux buts pour arracher le point du match nul (2:2). Dès le coup d'envoi, les Canaleros imposent une grosse pression à leurs adversaires et en sont récompensés à la 16ème minute. Luis Henriquez repique vers le centre, pénètre dans la surface et déclenche une frappe qui ne laisse aucune chance au gardien costaricien. Onze minutes plus tard, Roman Torres fait le break pour les locaux, d'une reprise de volée à bout portant. Mais le Costa Rica, récemment couronné champion d'Amérique centrale, réagit de la plus belle des manières. Le meilleur buteur des Ticos dans ces qualifications, Alvaro Saborio, réduit le score avant la pause, inscrivant du même coup son septième but dans les préliminaires de la CONCACAF. À la 84ème minute enfin, le joueur de Fulham Bryan Ruiz, discret pendant toute la partie, sort de son chapeau un ciseau acrobatique qui fait mouche et permet à son équipe de rapporter un point à la maison.

Dans l'atmosphère intimidante du Stade Azteca, la Jamaïque est entrée dans l'histoire en obtenant un match nul 0:0 face au Mexique. Vainqueurs du dernier Tournoi Olympique de Football Masculin et champions en titre de la CONCACAF, les Mexicains ont paru empruntés dès le début de la partie. Avec dans ses rangs des stars comme Giovani Dos Santos, Javier Chicharito Hernandez et Andres Guardado, la sélection aztèque a quitté le terrain sous les huées de son propre public. Côté jamaïcain, on avait décidé d'évoluer avec un seul attaquant, en la personne de Ryan Johnson, qui a vu l'une de ses tentatives échouer sur un montant. Sans Luton Shelton, meilleur buteur jamaïcain dans ces qualifications, absent sur blessure, les Reggae Boyz ont par ailleurs manqué deux autres opportunités en or. Au final, les Caribéens obtiennent le premier point de leur histoire au Stade Azteca.

Le joueur
Le grand gardien jamaïcain Donovan Ricketts, qui évolue aux États-Unis, a réussi un match d'anthologie. Impérial sur chaque centre mexicain, il plonge à la vitesse de l'éclair à la 48ème minute pour s'interposer sur une frappe instantanée d'Oribe Peralta. Dans les derniers instants de la partie, le natif de Montego Bay fera encore échec à deux reprises à la star de Manchester United, Chicharito.

Le but du jour
Juan Carlos Garcian, Honduras - États-Unis, 40ème minute
Quatre minutes après l'ouverture du score de Clint Dempsey sur une intelligente volée, qui avait douché à froid le public de San Pedro Sula, Juan Carlos Garcia a transformé le stade en véritable volcan grâce à son égalisation acrobatique. Suite à un corner qui survole toute la surface, Victor Bernardez récupère le ballon sur la droite et la remet en cloche dans la surface. Maynor Figueroa prolonge de la poitrine à destination de Garcia. Le solide défenseur, qui évolue en club avec le géant local Olimpia, effectue alors un ciseau retourné digne d'un attaquant et qui termine sa course au fond des filets.

La stat
24
- Fin de série pour le Mexique au Stade Azteca. Pour la première fois depuis leur défaite contre le Costa Rica en 2001, les Mexicains ne s'imposent pas dans leur antre mythique en qualifications de la CONCACAF. Après la première victoire de l'histoire des États-Unis au Stade Azteca en match amical à la fin de l'année passée, on peut se demander si l'enceinte mythique de Mexico n'est pas en train de perdre de son pouvoir d'intimidation sur ses invités.

Entendu…
"Nous avons commis trop d'erreurs et trop de joueurs n'ont pas joué à leur vrai niveau. Quand vous perdez un match, il y a des raisons. La raison ce soir est que nous avons vu trop de joueurs américains en dessous de leur niveau habituel." -Jürgen Klinsmann, sélectionneur des États-Unis

Première journée du quatrième tour de la CONCACAF
Honduras 2:1 États-Unis
Panama 2:2 Costa Rica
Mexique 0:0 Jamaïque

Prochaine journée
22 mars 2013
Honduras - Mexique
Jamaïque - Panama
États-Unis - Costa Rica