LE FILM DE LA JOURNÉE - À la surprise générale, le Panama vire en tête du tournoi Hexagonal de la CONCACAF, au lendemain de sa victoire 2:0 sur un Honduras jusqu'alors invaincu. Les États-Unis ont apporté une nouvelle preuve de leur solidité et de leur détermination en arrachant le point du nul au Mexique, pour la deuxième fois de leur histoire en qualifications pour l'épreuve suprême. Enfin, le Costa Rica s'est rassuré en dominant la Jamaïque (2:0), à San José.   

FIFA.com revient sur les temps forts de la troisième journée du tour final des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

L'affiche
Mexique 0:0 États-Unis
Ce clasico ne restera pas dans les annales mais le point pris par les États-Unis à l'Azteca fera tout de même date. En effet, les Stars and Stripes n'avaient auparavant évité qu'une fois la défaite dans l'antre de leurs grands rivaux mexicains, en 1997. Après la défaite concédée au Honduras d'entrée, ce résultat va sans doute contribuer à restaurer la confiance dans le camp américain. Pour l'occasion, Jürgen Klinsmann avait choisi d'aligner une charnière centrale inédite, composée de Matt Besler, qui honorait sa deuxième sélection, et d'Omar Gonzalez. Les deux hommes ont livré un match sérieux pour museler Javier Hernandez, Giovani dos Santos et Andres Guardado. Non contents de se maitriser la possession de balle, les Tricolores ont obtenu 15 corners. Mais les visiteurs, à commencer par leur gardien Brad Guzan, ont tenu bon jusqu'au coup de sifflet final. Les champions olympiques et de la CONCACAF ont concédé leur deuxième nul vierge consécutif à domicile. L'équipe entraînée par José Manuel de la Torre n'a toujours pas gagné dans ce tour final et la pression risque de peser lourdement à l'avenir sur El Tri.

Les autres rencontres
Fort de sa victoire sur les États-Unis et de son nul face au Mexique, le Honduras abordait cette troisième journée en position de force. Toutefois, ces bons résultats ont été obtenus à domicile et les Catrachos ont pu mesurer que les déplacements les plus courts ne sont pas toujours les plus faciles à négocier. Le Panama a pris l'avantage dès la deuxième minute, sur une frappe à bout portant du vétéran Luis Tejada. Piqués Les Honduriens ont touché du bois et se sont procuré plusieurs occasions intéressantes. Mais les Panaméens ont prouvé qu'il faudrait compter avec eux dans ces qualifications en doublant la mise par Blas Perez à la 75ème minute. Les Canaleros enregistrent leur premier succès dans ce tournoi Hexagonal et prolongent par la même occasion leur série d'invincibilité. Les joueurs de Julio Dely Valdes font désormais la course en tête.   

Le Costa Rica a lui aussi signé son premier succès dans le tour final, aux dépens de la Jamaïque (2:0). Michael Umana a donné l'avantage aux Ticos dès la 22ème minute, après avoir échappé à la vigilance des défenseurs adverses. Les Reggae Boyz n'ont pourtant pas démérité mais les Costaricains ont fait preuve d'une redoutable efficacité. Entré en jeu après la pause, Diego Calvo a définitivement fait basculer la victoire dans le camp du Costa Rica. Le milieu de terrain d'Alajuelense s'est frayé un chemin jusqu'à la ligne de but, avant de repiquer au centre et de battre le gardien jamaïcain d'une frappe brossée en pleine lucarne.

Le joueur
Keilor Navas (CRC)

Si les Costaricains ont battu la Jamaïque sur un score sans appel (2:0), ils le doivent en partie à leur gardien. Ce succès a connu des répercussions importantes au classement, puisque les TIcos sont passés directement de la dernière à la deuxième place. Le portier de Levante s'est une nouvelle fois montré très à son avantage, que ce soit en allant chercher les centres au plus près des attaquants jamaïcains ou en multipliant les interventions décisives sur les frappes de Jobi McAnuff, Luton Shelton et Jermaine Beckford.

Le but
Blas Perez (PAN)

Les supporters panaméens venus au stade Rommel Fernandez ont poussé un
soupir de soulagement à un quart d'heure du coup de sifflet final. Alors que le Honduras se faisait de plus en plus menaçant, le remplaçant Nelson Barahona a réussi à lancer Blas Perez dans le dos de la défense adverse. Le pensionnaire de MLS a conclu l'action d'une frappe imparable du pied droit. Tout à sa joie, Perez s'est emparé du panama d'un journaliste présent au bord du terrain, avant de fêter ce but décisif en compagnie de ses coéquipiers.  

La stat
5 -
Comme le nombre de points totalisés par le Panama au terme de la troisième journée. Pour leur dernière participation au tournoi Hexagonal, les Canaleros n'en avaient pris que deux en dix journées. Les Panaméens avaient fini bons derniers du tour final des qualifications pour Allemagne 2006, avec un bilan de 4 buts inscrits et 21 encaissés.  

Entendu…
"Nous étions venus au Mexique pour gagner mais ce résultat nous convient. Notre stratégie était simple : nous voulions occuper le milieu de terrain pour empêcher les Mexicains de garder la balle au sol. Quand nos adversaires ont commencé à allonger le jeu, nous avons senti que nous étions sur la bonne voie." - Jürgen Klinsmann, sélectionneur des États-Unis

Les résultats
26 mars 2013
Costa Rica 2:0 Jamaïque
Panama 2:0 Honduras
Mexique 0:0 États-Unis

À venir
4 juin 2013
Jamaïque-Mexique
7 juin 2013
Panama-Mexique
Costa Rica-Honduras
Jamaïque - États-Unis