LE FILM DE LA JOURNEE - En s'imposant de façon convaincante contre les États-Unis devant son public à San José, le Costa Rica a pris la première place, aux dépens de son adversaire du jour, du dernier tour des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Le parcours cauchemardesque du Mexique dans ce tournoi hexagonal s'est poursuivi avec une défaite (2:1) à domicile, la deuxième de son histoire en qualifications mondialistes, au stade Azteca contre le Honduras, qui grimpe à la troisième place du classement. La Jamaïque et le Panama se sont neutralisés (0:0) et occupent toujours la dernière et la cinquième place respectivement. Il reste trois journées à jouer dans ces qualifications.

FIFA.com revient sur les grands enseignements du vendredi 6 septembre dans la zone CONCACAF.

L'affiche
Mexique 1:2 Honduras
Tout avait pourtant bien commencé pour le Mexique. Les supporters semblaient même avoir pardonné le sélectionneur Jose Manuel de la Torre et son équipe pour leur parcours très moyen jusque-là. À la sixième minute, Oribe Peralta ouvre le score pour les locaux, à bout portant, ce qui déclenche l'euphorie dans les tribunes abruptes de l'Azteca. Il y a de quoi. C'est le premier but du Mexique en quatre matches disputés dans un stade qui est normalement synonyme de forteresse pour la sélection aztèque. Cette entrée en matière idéale ne survivra pas à la pause, moment choisi par l'entraîneur hondurien Luis Fernando Suarez pour faire entrer en jeu un deuxième attaquant en la personne de Jerry Bengtson. À la reprise, les Mexicains font l'erreur de se replier pour tenter de conserver leur maigre avantage. À la 64ème minute, c'est justement Bengtson qui égalise, exploitant une maladresse du gardien Jesus Corona. Deux minutes plus tard, Carlo Costly donne l'avantage aux visiteurs, après avoir profité du laxisme d'Angel Reyna pour venir battre le portier mexicain. Les Catrachos remportent ainsi leur première victoire à l'extérieur dans le tournoi hexagonal et la première de leur histoire à l'Azteca.

Les autres rencontres
Le Costa Rica a subtilisé la première place du classement aux États-Unis grâce à une victoire 3:1 à San José sur l'ex-leader de l'Hexagonal. Johnny Acosta ouvre le score sur corner tôt dans la partie, en devançant de la tête DaMarcus Beasley. Quelques minutes plus tard, Celso Borges, étincelant tout au long du match, double la mise pour les locaux exactement de la même manière. En l'absence de leur infatigable milieu de terrain Michael Bradley, blessé à la cheville lors de l'entraînement avant la rencontre, les Américains parviennent à réduire le score juste avant la pause par Clint Dempsey, qui inscrit sur penalty son huitième but dans ces qualifications. Insuffisant cependant pour enrayer la déferlante costaricienne. Les Ticos se mettent définitivement à l'abri à un quart d'heure du terme sur un but du jeune attaquant Joel Campbell.

La Jamaïque a changé d'entraîneur, mais pas d'habitudes. Au Panama, les Reggae Boyz désormais dirigés par l'ancien sélectionneur du Cameroun Winfried Schaefer ont une nouvelle fois été muets, tout comme leur adversaire du jour. Après sept journées, les Jamaïcains n'ont fait trembler les filets adverses que deux fois. Grâce à ce nul contre les Canaleros, ils possèdent aujourd'hui trois points, ce qui les maintient mathématiquement  en vie dans la course à la qualification pour Brésil 2014. Le Panama reste cinquième avec sept points, soit un de moins que le Mexique.

Le joueur
La précédente confrontation entre le Costa Rica et les États-Unis a eu lieu en mars 2013, sous la neige de Denver. À cette occasion, Bryan Ruiz avait eu beaucoup de mal à exprimer ses qualités de meneur de jeu en raison de l'état de la pelouse, détrempée voire gelée par endroits. Ce 6 septembre à San José, les conditions climatiques étaient complètement différentes et le rendement de Ruiz aussi. Devant son public, il a été le véritable chef d'orchestre du Costa Rica, à tel point que chaque ballon qu'il touchait était accompagné d'une ovation.

Le but
Oribe Peralta (MEX)

À la sixième minute de jeu, Oribe Peralta, qui a déjà trouvé le chemin des filets cinq fois en six matches pour son club Santos Laguna, dévie du talon en milieu de terrain à destination de Giovani dos Santos. Le joueur de Villarreal prend de vitesse toute la défense hondurienne, marque un court temps d'arrêt et transmet intelligemment dans la course de Peralta, qui a tout juste le temps de glisser le ballon hors de portée du gardien Noel Valladares, avant de heurter ce dernier. C'est le premier but du Mexique en quatre matches à domicile dans ces qualifications pour Brésil 2014, mais au final, il n'aura pas servi à grand-chose.

La stat
2 -
C'est le nombre de défaites du Mexique au stade Azteca en 77 matches de qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™. Ironie du sort, les deux buts marqués par le Honduras en deuxième période étaient également les premiers inscrits par cette équipe en déplacement dans un tournoi hexagonal final au cours duquel les Mexicains n'ont toujours pas gagné à domicile. Il leur reste un match pour le faire.

Entendu…
"Cette victoire sera complètement inutile si nous ne nous qualifions pas pour la Coupe du Monde au Brésil. Les Mexicains ont bien commencé, mais ensuite, nous avons été meilleurs qu'eux" - José Luis Suarez, sélectionneur du Honduras

Hexagonal de la CONCACAF, 7ème journée

6 septembre
Costa Rica 3:1 États-Unis
Mexique 1:2 Honduras
Panama 0:0 Jamaïque

A venir
10 septembre
Honduras - Panama
Jamaïque - Costa Rica
États-Unis - Mexique