Le Castelão est le premier stade "vert" parmi les enceintes officielles de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Sur les 12 stades qui ont enregistré leur projet pour obtenir la certification internationale LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), celui de Fortaleza est le premier à avoir passé avec succès les tests concernant les pratiques de construction exemplaire dans les domaines de l'espace durable, de l'utilisation rationnelle de l'eau, de l'efficacité énergétique, de la qualité environnementale interne, de l'utilisation de matériaux à faible impact environnemental et de l'incitation à l'innovation.

Pour l'architecte David Douek, directeur de l'OTEC, le cabinet de conseil qui a œuvré en collaboration avec l'équipe du projet pour obtenir la certification environnementale LEED, l'aspect le plus important dans le concept des stades "verts" est la possibilité d'éduquer une grande partie de la population au concept de durabilité et de ses applications pratiques. "Quand vous comparez les stades avec d'autres édifices, comme les usines et les bâtiments commerciaux, l'accès au grand public est normalement interdit parce que 99 % de ces constructions sont d'origine privée. Avec un stade, nous bénéficions d'une occasion incroyable de donner l'exemple à la population, de l'éduquer de façon significative pour qu'elle comprenne les avantages qu'il y a de penser à sa propre maison ou à son bâtiment en termes de durabilité, principalement par rapport à l'utilisation des ressources naturelles", affirme-t-il.

Un événement comme la Coupe du Monde de la FIFA revêt donc une pertinence encore plus importante, en tant que tournoi qui peut faire passer de nombreux messages et critères, en plus du fair-play et de toutes les émotions que les matches vont apporter. "La Coupe du Monde est toujours un événement sportif d'une ampleur évidente. Pouvoir associer ce tournoi à des préoccupations de développement durable est une manière de montrer que la durabilité n'est pas quelque chose d'inaccessible ou de segmenté. C'est quelque chose qui doit faire partie de la vie quotidienne de chaque personne", poursuit Douek.

Pour satisfaire aux critères permettant d'obtenir la certification LEED, la liste des mesures adoptées est édifiante : réduction de la consommation d'eau potable de 67,61 %, obtenue grâce à l'utilisation de métaux et de technologies idoines ; attention portée aux transports publics, grâce à un complexe desservi par quatre lignes de bus qui dépassent la fréquence minimum de 200 voyages ; systèmes de conditionnement de l'air qui n'utilise pas de gaz réfrigérants à base de CFC (chlorofluorocarbures), responsables de la destruction de la couche d'ozone.

De plus, l'interdiction de fumer dans toutes les zones internes du stade ainsi qu'à l'extérieur, à une distance minimum d'au moins huit mètres de toutes les arrivées d'air de l'édifice, a été validée. Enfin, des centres de recyclage ont été construits, adaptés pour traiter les déchets recyclables comme le papier, le carton, le plastique, le verre et le métal, avec une fréquence de collecte adaptée.