La FIFA a demandé au conseil suprême pour l’organisation et la durabilité (Supreme Committee for Delivery and Legacy) de présenter d’ici au 12 février 2014 un état des lieux sur l’amélioration des conditions de travail au Qatar. Cette demande a été réalisée ce 30 janvier 2014 par le biais d’un courrier envoyé par le Secrétaire Général de la FIFA, Jérôme Valcke. Ce rapport permettra de préparer l’audience du Parlement européen prévue le 13 février 2014 à Bruxelles et à laquelle participera Theo Zwanziger, membre du Comité Exécutif de la FIFA et représentant de la FIFA chargé du dossier.

Sont attendues des informations sur les mesures concrètes prises par le Qatar depuis la dernière visite du Président de la FIFA, Joseph S. Blatter, à Doha en novembre 2013, afin d’améliorer les conditions de vie et le bien-être des travailleurs étrangers.

En décembre 2013, le Comité Exécutif de la FIFA avait à nouveau invité le Président de la FIFA à poursuivre les discussions avec les différents groupes d’intérêts concernant la protection des travailleurs au Qatar et à clarifier le rôle et la compétence de chaque partie impliquée (l’État du Qatar, les entreprises actives au Qatar, l’Organisation Internationale du Travail (OIT), la Confédération syndicale internationale et la FIFA). Au cours des dernières semaines, Theo Zwanziger a tenu plusieurs séances au nom de la FIFA avec des organisations des droits de l’Homme et du droit du travail, dont Amnesty International et l’OIT, afin de renforcer le dialogue entre les différentes parties et de convenir de la marche à suivre. 

Le respect de normes de conduite au niveau international est un principe de la FIFA. Celles-ci font partie intégrante de toutes ses activités et doivent être observées par tous les organisateurs de ses compétitions.La FIFA est fermement convaincue du pouvoir positif que peut avoir la Coupe du Monde de la FIFA™ au Qatar pour le changement social et l’amélioration du droit du travail et de la condition des travailleurs étrangers.

"Nous nous trouvons dans un processus intense dont le seul objectif est d’améliorer la situation des travailleurs au Qatar", a expliqué Theo Zwanziger. Ce processus se poursuivra au-delà du 13 février et débouchera sur un rapport qui sera présenté au Comité Exécutif de la FIFA lors de sa séance des 20 et 21 mars prochains. "Nous voulons aboutir à la mise en œuvre de règles claires et de mesures qui permettront d’instaurer la confiance et de garantir l’amélioration durable d’une situation actuellement inacceptable."