Ce 18 mars au siège de la FIFA à Zurich, le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter, a ouvert une réunion avec une délégation de l’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (IBB) et de syndicats nationaux affiliés, emmenée par le président de l’IBB, Per Olof Sjöö, et le secrétaire général de l’IBB, Ambet Yuson. La réunion a été présidée par le membre du Comité Exécutif de la FIFA Theo Zwanziger.

Theo Zwanziger, qui a été mandaté par le Président Blatter pour coordonner toutes les discussions nécessaires sur la question des droits des travailleurs au Qatar, a réaffirmé l’engagement continu de la FIFA visant à traiter cette question avec toutes les parties concernées, y compris les syndicats tels que l’IBB, afin de discuter de solutions réalisables et durables.

Lors de la réunion, la FIFA et l’IBB ont discuté des progrès réalisés sur les questions liées aux conditions de travail et aux droits des travailleurs immigrés au Qatar dans le cadre du dialogue général prôné par l’instance dirigeante du football mondial auprès de diverses organisations, notamment les entités liées aux droits de l’homme et au monde du travail, ainsi que les parties prenantes de la communauté du football international.

Un rapport contenant les principales conclusions des discussions menées par Theo Zwanziger ces derniers mois sera présenté lors de la prochaine séance du Comité Exécutif de la FIFA plus tard dans la semaine à Zurich. Les réunions ont inclus divers organismes tels que la Confédération syndicale internationale (CSI), la FIFPro, les institutions politiques comme le Parlement européen, les organisations de société civile tels que Amnesty International, Human Rights Watch, ainsi que l’agence spécialisée des Nations Unies chargée des questions de travail, l’Organisation internationale du Travail (OIT).

"Cette réunion avec l’IBB a été très constructive. Il est important pour la FIFA d’écouter toutes les organisations concernées afin d’examiner les solutions réalisables et appropriées. Je pense que nous sommes tous d’accord sur le fait que la situation des travailleurs immigrés est une question complexe, et que nous ne pouvons pas nous attendre à ce que les choses changent du jour au lendemain. Mais nous avons besoin de travailler ensemble à l’élaboration d’une approche intense afin de soutenir le travail actuellement réalisé par les autorités compétentes au Qatar", a déclaré Theo Zwanziger.

Les discussions sur ce sujet vont désormais se poursuivre, en particulier dans le but de répartir les responsabilités des différentes parties concernées.